Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Les pro-RHDP ont foulé au sol les termes du communiqué du parti interdisant aux cadres et militants du PDCI de participer à cet évènement marquant la naissance du parti unifié. Sept des huit personnes radiées occupent de postes ministériels  et au sein du parti d’où le réaménagement opéré au Secrétariat exécutif du parti, qui compte désormais 24 membres au lieu de 30. Jean Louis Billon, l’ancien secrétaire exécutif chargé des études, de la prospective et de la propagande reste toujours au secrétariat exécutif mais il est désormais chargé de l’Information, de la communication et de la propagande, ce qui le propulse au devant de la scène médiatique et politique. Au nombre des personnalités écartées du parti figurent notamment le ministre des Ressources animales et halieutiques, Kouassi Adjoumani, fondateur du courant «Sur les traces d’Houphouët-Boigny », celui du Pétrole et énergie, Thierry Tanoh et Alain-Richard Donwahi en charge des Eaux et forêts. Le bureau politique du PDCI a décidé de s’abstenir de fondre leur parti dans le RHDP pour protester contre le refus du RDR de prendre l’engagement formel de soutenir un candidat unique RHDP issu du PDCI-RDA lors de la présidentielle de 2020. Ce qui ressemble à un retour de l’ascenseur, puisque le parti de l’ex-président Konan Bédié a contribué à l’élection et la réélection du président Alassane Ouattara aux élections présidentielles de 2010 et 2015.

 

On peut ainsi dire que l’attelage politique entre le RDR de l’actuel chef de l’Etat Alassane Ouattara et le PDCI de l’ancien président ivoirien Henry Konan Bédié a véritablement du plomb dans l’aile, depuis la marche forcée vers le parti unifié imposée par le président Ouattara et quatre jours seulement après la tenue de l’Assemblée générale constitutive du parti unifié, le site BBC rapporte le 20 juillet que huit cadres du PDCI favorables au parti unifié ont été débarqués de leurs postes du Secrétariat exécutif du parti par décision N°0033-2018/pp/cab du 19 juillet 2018 prise par monsieur Bédié. La sanction touche particulièrement les actuels membres du gouvernement issus du PDCI qui ont adhéré au parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes en y prenant part à l’Assemblée générale constitutive le 16 juillet dernier. Le PDCI qui avait décidé de se prononcer sur son adhésion au RHDP après 2020, a refusé de participer à l’assemblée constitutive devant consacrer la coalition Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix en formation politique.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article