Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Deux jours après la réélection du président Erdogan, une douzaine de personnes  croupissent en détention suite à une ordonnance d’un tribunal turc, qui leur reproche d’avoir insulté le chef de l’Etat lors d’un meeting du candidat de l’opposition Muharrem Ince avant la tenue de l’élection présidentielle dimanche, apprend-on mercredi sur le site de RTBF relayant l’agence Belga. Ces douze personnes sont gardées en détention préventive en attendant leur comparution devant le tribunal, où elles répondront de chefs d’accusations portés contre elles. Elles sont accusées d’avoir proféré des jurons à l’encontre du président Turc, à Izmir, sur les rivages de la mer Egée, où le candidat de l’opposition a rassemblé jeudi dernier des dizaines de milliers de personnes.

Mais selon l’agence officielle d’Etat, Anadoli, des images de la scène ont été déjà partagées sur les réseaux sociaux et elle précise que la scène s’est déroulée dans un restaurent d’Izmir servant d’alcool. Ce sont les sites pro-gouvernementaux qui ont largement diffusé ces images montrant des consommateurs assis à la terrasse d’un restaurant en plein air scandant le nom de Racep Tayyip Erdogan sur un ton sarcastique, les propos supposé insultants sont censurés. Le meeting électoral d’Izmir a été l’un des événements politiques majeurs ayant marqué la campagne de Muharrem Ince, battu par le président sortant dès le premier tour dimanche dernier. L’opposant a reconnu sa défaite après la proclamation des résultats. Izmir est considérée comme le fief de la principale formation d’opposition, le Parti républicain du peuple dirigé par Muharrem Ince. Ce qui explique le taux de 54% recueillis dans cette commune. Des tribunaux turcs ont poursuivi des milliers de personnes sous l’accusation d’avoir insulté Recep Tayyip Erdogan depuis son accession au pouvoir en 2014.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article