Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Qu’a-t-il fait du mal pour être démis de ses fonctions  de cabinet du président Idriss Deby Itno ? L’AFP eut tenté de donner une réponse dans sa publication du 1er juin 2018. En effet cet ex-directeur de cabinet du président tchadien Idriss Déby Itno, démis de ses fonctions mi-mai, a été arrêté le mercredi 30 mai 2018,car il serait soupçonné de divulguer certaines informations sur les réseaux sociaux, a-t-on appris de sources policières et proches de sa famille.Issa Ali Taher, démis de ses fonctions de directeur de cabinet de la présidence le 11 mai, est gardé aux renseignements généraux depuis mercredi 30 mai 2018, a appris l'AFP vendredi 1er juin 2018 d'une source policière. Son arrestation a été confirmée à l'AFP par des sources proches de sa famille.

Il lui serait reproché de divulguer certaines informations relatives au fonctionnement de la présidence à travers des échanges sur les réseaux sociaux, selon ces mêmes sources. Issa Ali Taher a été plusieurs fois ministre, secrétaire général adjoint de la présidence avant d'être nommé directeur de cabinet. Au Tchad, l'accessibilité du réseau social Facebook et de certaines applications de messagerie instantanée est perturbée depuis avril. Les réseaux sociaux -Twitter, Facebook et Whatsapp en priorité- sont devenus au fil des ans un lieu de contestation privilégié, tandis que les manifestations contestataires sont systématiquement interdites au Tchad. Un accès aux réseaux sociaux est toutefois possible via un VPN ou via la connexion d'un pays étranger comme le Cameroun, frontalier de N’Djamena. Le Tchad, immense pays de 14 millions d'habitants, connaît un nouveau mouvement de grève générale du public depuis lundi, bloquant hôpitaux, écoles et ministères. Les fonctionnaires réclament le paiement de leurs primes et indemnités. Le début de l'année 2018 avait été marqué par un fort mouvement de grogne sociale avec près de sept semaines de grève dans le secteur public.

Eric Mocnga Topona,correspondant spécial à Bonn en Allemagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article