Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Un journaliste de Reuters  a constaté qu’une explosion s’est produite samedi lors d’un rassemblement politique à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, a publié le samedi 23 juin le site RTBF avec Agences,  qui confirme la présence du nouveau Premier ministre, Abiy Ahmed ayant terminé à peine son discours de circonstance. Selon de sources proches du comité d’organisation du rassemblement «c’était une grenade. Quelqu’un a tenté de la lancer sur la tribune où se trouvait le Premier ministre ». C’est la version donnée par Seyoum Teshome, l’un des membres du comité chargé d’organiser ledit rassemblement de soutien au nouveau Premier ministre. Pour monsieur Abiy, qui a rapidement évacué les lieux dans de bonnes conditions, a estimé que l’incident avait été planifié par des groupes cherchant à discréditer le rassemblement et son programme ambitieux de réformes en faveur des Ethiopiens.

C’est au début d’avril dernier que le nouveau Premier ministre a officiellement pris fonction. L’histoire retiendra que c’est le premier éthiopien d’ethnie Oromo à être porté à la tête du gouvernement. Militaire de profession et ancien général, monsieur Abiy actuellement âgé de 41 ans, a  remplacé Hailemariam Desalegn , qui a démissionné ouvrant la porte à des réformes. Le Premier ministre lui-même a indiqué que plusieurs personnes avaient été tuées dans l’explosion samedi pendant un rassemblement public en son honneur  dans le centre de la capitale Addis-Abeba, comme l’a rapporté la radio- télévision proche du pouvoir. «Toutes les victimes sont des martyrs de l’amour et de la paix », s’est exprimé monsieur Abiy. Malgré le climat tendu ces derniers jours, l’agence Reuters indique que l’attaque a fait au moins 83 blessés, «mais l’on ne déplore pas de tués contrairement à ce qui avait été annoncé initialement»,s’est justifié le secrétaire général du gouvernement, Fitsum Arega.   

Moussa T.Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article