Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Six jours après l’arrivée à Valence de l’Aquarium, qui avait secouru 629 migrants rejetés par l’Italie et Malte, comme un appel d’air, ce sont quelque 769 migrants qui ont été secourus samedi matin lors de trois opérations conduites en mer au large des côtes espagnoles, comme l’indique le site RTBF citant l’agence Belga en date de samedi 23 juin. C’est l’organisme public Salvamento marittimo qui a annoncé l’information sur son compte Twitter. Un premier groupe comprenant 298 personnes, entassées à bord de seize embarcations de fortune, ont été recueillis dans le détroit de Gibraltar et débarqués dans les ports de Tarifa et de Barbate, en Andalousie. Un autre contingent de 342 migrants a été  secouru en Méditerranée entre le sud d’Espagne et le nord du Maroc et 129 au large de l’île de Grand Canarie, dans l’océan Atlantique. La provenance des personnes secourues, dont  des mineurs, des femmes et plusieurs bébés est le Maghreb et l’Afrique sub-saharienne mais s’ajoute également l’Asie, a commenté une porte-parole de l’organisme.

La question de l’accueil des migrants, qui envenime les relations entre les pays de l’Union européenne, sera au cœur d’un mini-sommet de crise dimanche à Bruxelles. C’est en prélude au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement qui aura lieu les 28 et 29 juin, au cours duquel il sera largement débattu la question de l’immigration. Les pays du groupe Visegrad (Pologne, Hongrie, République Tchèque et la Slovaquie, fervents partisans d’une ligne dure sur l’immigration, entendent boycotter les différents sommets sur la question migratoire. L’Italie qui avait envisagé un moment de s’aligner au groupe Visegrad, a finalement confirmé sa participation, mais entend y faire « entendre sa musique», a prévenu le ministre de l’Intérieur Mattéo Salvini. Pour Rome, le texte préparé par Paris et Berlin évoque insuffisamment la question de la protection des frontières européennes pour se concentrer sur le redéploiement des migrants  à condition qu’ils soient déjà  arrivés en Europe. Quelque 12 155 migrants débarqués en Espagne entre le 1er janvier et le 20 juin. Sur cette période, 292 migrants ont trouvé la mort en tentant d’atteindre les Côtes espagnoles. L’Organisation internationale pour les migrants (OIM) a déploré la mort par noyade  de 960 migrants en Méditerranée. Le nouveau premier ministre Pedro Sanchez représentera bien son pays au sommet prévu la fin du moins de juin. L’Espagne constitue la troisième porte d’entrées des migrants en Europe, après l’Italie et la Grèce.

D.P

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article