Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la capitale ivoirienne dans la nuit  du 18 au 19 juin, ont causé la mort de plus d’une dizaine de personnes, comme le rapporte hier 19 juin, le site BBC  citant l’AFP. Le bilan provisoire établit par le ministre de l’Intérieur lors d’une annonce publique indique une centaine des sinistrés et 18 morts, soit 8 dans le quartier présidentiel de Cocody, 2 dans la commune populaire de Yopougon Mossikro, 1 à Adjamé, 1 à Port Bouët, 1 dans le quartier de Paillet et 4 corps flottants. Parmi les victimes, figure également le corps d’un bébé. Les inondations liées aux fortes précipitations pluvieuses ont poussé des habitants à se réfugier dans les quartiers moins touchés par les intempéries. Des bas-fonds  des quartiers périphériques au quartier présidentiel, de nombreuses rues sont devenues impraticables et certains quartiers sont encore complètement coupés du reste d’Abidjan. Les violentes pluies ont provoqué des éboulements et d’importants dégâts matériels. Des riverains ont témoigné le fait que des ouvrages sont également mis à rude épreuves, puisque plusieurs d’entre eux n’ont pas été réhabilités depuis la dernière saison des pluies. Selon de nombreux témoins, l’eau est montée jusqu’à deux mètres pendant la nuit.

 

Abidjan, la capitale ivoirienne bâtie autour de lagunes bordant la mer souffre d’infrastructures défaillantes, en particulier en matière d’égouts et de la gestion des eaux.  Les pluies ont déjà fait 2 victimes les 10  et 11 mai où il est tombé entre 60 et 90 mm de pluies durant une seule soirée. Cette situation n’a pas laissé indifférent le premier ministre Amadou Gon Coulibaly qui a déploré le lourd bilan de ces inondations et la récurrence de ce type de catastrophe à chaque saison des pluies, de mai à juillet.Une quinzaine de personnes ont perdu la vie l’an dernier entre mai et juin à Abidjan. De même en 2015, 16 personnes étaient mortes, 19 autres avaient péri en 2014 lors des glissements de terrain. En 1996, ce sont 28 personnes qui étaient mortes à la suite des violentes pluies. Pour éviter la réédition de la situation, le gouvernement à ivoirien annonce un vaste projet d’assainissement d’une enveloppe de 530 milliards de Fcfa sur la période 2018-2033 afin de réhabiliter les installations existantes, notamment 157 km de réseaux enterrés à Abidjan,  de remettre en état les quatre stations de pompage et de réaliser des travaux neufs, tels que la construction de 600 km de réseaux enterrés, 33 stations de pompage et 4 stations d’épuration.A titre préventif, l’Office nationale de la protection civile de Côte d’Ivoire recommande aux populations une vigilance maximale tout au long de la saison des pluies.

Moussa T.Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article