Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Il n’ya plus rien à dire, car il est parfois recommander de laisser les gens jugés eux-mêmes certaines situations simples ou compliquées qu’ils ont sous leurs yeux. Apparemment c’est un conseil que Carine Dobian eut voulu prodiguer à ses sœurs africaines. Ne ressemble-t-il pas à un conseil qui paraissait lié à la religion  que cette africaine eut publié sur son Facebook depuis hier lundi 18 juin 2018? Le second message semble être adressé aux Tchadiens et Tchadiennes et plus directement aux Musulmans ayant célébré à l’instar des autres la fête de Ramadan ou Aïd al-Fitr al Moubarak le vendredi 15 juin 2018 par le fondateur du Mouvement les Transformateurs Dr Succès Masra qui se trouverait quelque part en Afrique de l’Ouest. C’est un message en français que l’on retrouve un peu partout à travers les réseaux sociaux, mais il existe également un résumé audiovisuel en arabe accessible sur YouTube ou autres réseaux sociaux. Le troisième message qui parle de l’athéisme et de l’évolution provient Don Ebert qui l’avait posté depuis le dimanche 10 juin 2018. Pendant votre lecture vous saurez progressivement  forger votre propre opinion de vous-même sur ces trois messages postés par leurs trois auteurs, utilisateurs des réseaux sociaux. Enfin le quatrième et dernier message est celui de monsieur Mahamat Nour Ahmed Ibedou en tant que tsecrétaire général de la Convention Tchadienne de Défense des Droits de l'Homme (CTDDH) qu’il a adressé à ses compatriotes à l’occasion de la fête de fin de Ramadan.Il en a  en a profité pour parler politique tout en restant dans le même ordre d'idées des vœux adressés à ses compatriotes, surtout à ses coreligionnaires  musulmans.

Ainsi, laissons parler  Carine Dobian :« Ne faisons rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité nous fasse regarder les autres comme étant au dessus de nous même. Que chacun de nous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Persévérons dans l'amour fraternel et n'oublions pas l'hospitalité, car en l'exerçant, quelques uns ont logé des anges sans le savoir. C'est pourquoi, il est important de se souvenir des autres qui souffrent et qui sont en manque, comme étant aussi nous même dans un corps. Il est écrit dans Jacques 1: 27 « la religion pure et sans tâche devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs affiliations »Un Grand merci à mes sœurs Congolaises et Rwandaises de Yaoundé. Que Dieu vous bénisse ».

Dr Succès Masra envoie son message à ses compatriotes:« Tchadiennes, Tchadiens, mes chers compatriotes, alsalam aleikoum. Aujourd'hui est un grand jour, un jour de célébration pour des millions de nos compatriotes dont la foi et l'espérance sont nourries par l'Islam, grande religion révélée parmi les plus grandes au monde. Je voudrais en mon nom et au nom des milliers des Transformateurs, nous souhaiter à tous, Aïd Fitir Mubarak. Après un mois de méditation et de transformation spirituelle, c'est le moment de célébrer cet effort sur soi. Qu'Allah accepte toutes nos prières pour transformer notre pays au bénéfice de tous. Le Prophète Mohamed, paix soit sur Lui, nous enseigne tous que quiconque sauve une vie, sauve l'humanité. C'est la plus grande leçon d'amour qu'enseigne l'islam, cette Grande Religion qui nourrit la foi de plus d'un milliard de personnes dans le monde et de plusieurs millions de Tchadiens. Dans mon cœur et mon esprit, le Tchad sans les Musulmans n'est plus le Tchad, et le Tchad sans les Chrétiens n'est plus le Tchad, et le Tchad sans les Animistes et autres n'est plus le Tchad. J’ai la chance d'avoir dans ma famille des Chrétiens, Musulmans et des Non croyants et nous célébrons toujours ensemble toutes les fêtes dans une ambiance de tolérance souvent autour de ma tante Fatimé avec mes cousins Anour, Doungous, Adama et autres amis. C'est ce dont je rêve pour un Tchad profondément transformé, un Tchad qui à l'image d'une famille, se nourrit de sa diversité religieuse, un Tchad de paix, de justice et de développement pour tous. L’Islam nous enseigne la Karima, la générosité comme pilier essentiel. Pendant que ceux d'entre nous qui avons quelques moyens célébrons cette fin du Ramadan, pensons aux millions d'entre nous qui ne peuvent partager deux repas par jour, pensons a ceux qui ne peuvent aller a l'école parce les parents n'ont pas les moyens de leur payer l'école ailleurs et qu'au Tchad, nous sommes en grève... Pensons à ceux qui meurent dans les hôpitaux faute de soin. Pensons à tous ces mendiants de l'espoir et souvenons-nous que comme le dit le Saint Coran, nous avons le devoir de leur venir en assistance, car sauver chacune de ces vies, c'est sauver l'humanité en eux.Qu'Allah, que Dieu vous bénisse et benisse notre pays.Maa Salama wa Aid Mubarak mara oukra! »

Lisons aussi Don Ebert:« Durant ma scolarité, on m'a enseigné l'athéisme et l'évolution. Les croyants étaient considérés comme des ignorants ».Mais en 1990, Alexei Marnov a commencé à voir les choses différemment. « J'ai toujours essayé de trouver une explication logique aux choses, déclare-t-il, y compris au cerveau humain. Cet organe fascinant à été à juste titre qualifié de structure la plus complexe de l'univers connu. Mais a-t-il été conçu seulement pour acquérir des connaissances et des compétences, puis mourir ? Cela ne me paraissait pas logique. Je me suis donc demandé : Pourquoi sommes-nous là ? Quel est le but de la vie ? Après mûre réflexion, j'en ai déduit qu'il devait y avoir un Créateur « .Dans sa recherche du but de la vie, Alexei s'est mis à étudier la Bible. Plus tard, sa femme médecin qui était aussi athée, a également étudié la Bible -au départ, pour prouver à son mari qu'il avait tort ! Aujourd'hui, tous deux croient fermement en Dieu et comprennent grâce à la Bible le projet de Dieu pour l'humanité. Jésus sauve encore. Réveillons-nous ! »

Pour finir voici le message de monsieur Mahamat Nour Ahmad Ibidou:«La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l'Homme (CTDDH) par ma voix adresse à tous les tchadiens et aux musulmans de part le monde ses meilleurs vœux à l'occasion de l'Aïd el Fitr; que cette fête soit pour nous autres tchadiens l'occasion d'espérer des changements dans la gouvernance scabreuse que nous continuons à subir depuis plus d'un quart de siècle. C'est également l'occasion de souhaiter le bien être au peuple tchadien qui le mérite autant que les autres peuples ; ce bien être qui passe par la paix des cœurs et de l'esprit est un idéal qu'un gouvernement qui se respecte se doit d'atteindre en créant les conditions propices à sa réalisation. Certes la fin du ramadan scelle un mois de recueillement, de prières, de bonnes actions et de paix chez les musulmans entre eux ainsi qu'envers les non musulmans. L'aboutissement de cette période de pardon et de tolérance ne doit pas nous empêcher de réclamer nos droits bafoués au quotidien de manière pacifique et conforme à notre loi fondamentale même si celle- ci a été travestie pour assouvir le désir de domination à outrance d'un individu sur le reste des tchadiens. Les compatriotes doivent comprendre qu'il y'a du chemin à faire pour prétendre être comme les autres peuples ; les forces vives doivent continuer la lutte légale et pacifique pour le triomphe de la justice sur l'obscurantisme et l'arbitraire ; à cet égard, nous saluons le mouvement héroïque des avocats et auxiliaires de justice qui viennent de remporter une grande victoire sur l'obscurantisme et la barbarie en permettant par leur ténacité et leur persévérance la mise hors d'état de nuire du gouverneur de Doba qui croyait qu'il pouvait traiter les autres tchadiens comme des sous hommes. L'exemple fera jurisprudence, nous en sommes convaincus et constitue plus qu'une lueur d'espoir pour le futur. C’est l'occasion de saluer également la détermination des travailleurs dans la recherche de leurs droits inaliénables malgré les manœuvres grossières et désespérées de divisions tentées par le pouvoir. Avant d'émettre des vœux à l'occasion de cette fête, permettez nous de dire que ces deux mouvements de contestations légitimes et légales peuvent donner du tonus à toutes les forces vives et les inciter ainsi à ne plus céder à la terreur et aux intimidations. L’arbitraire doit absolument être combattu ; ne baissons jamais les bras. Bonne fête à tous ».

Ahmat Zéïdane Bichara

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article