Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Déby décrète une amnistie, multiplie des gestes de main tendue et joue au monarque magnanime et miséricordieux. Souvenez-vous des compagnons de la première heure de Idriss Déby à sa prise de pouvoir après une rébellion fratricide qui, d'avril 1989 à décembre 1990, avait abouti au départ arrangé de Hissein Habré, désavoué par la DGSE et l'armée Française; non à cause de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité commis contre son propre peuple, mais pour sa politique ouvertement pro américaine. Oui, une accession au pouvoir par les armes qui n'avait jamais rien eu de démocratique. La victoire du lieutenant, homme de main et main noire de HH contre son mentor était loin d'être le résultat d'une volonté de changement pour l'instauration d'une quelconque démocratie mais une habile récupération par la fratrie conspiratrice Zaghawa Bideyat d'une offre de succession voulue par Paris pour l'instauration d'un pouvoir à sa totale dévolution. De fait un acte de trahison.

Pour en revenir aux premiers compagnons de IDI, ses cousins Zaghawa de Abbas Koti, les irrédentistes Hadjerais du MOSANAT de Moldom Bada Abbas ou encore les FAT résiduels de Djibrine Dassert sans lesquels la victoire finale n'eut jamais été possibles, que sont ils devenus ? Discriminés, isolés, laminés ! Oui, trahis par Idriss Déby Itno. Les Tchadiens se souviennent sans doute des pogroms anti Hadjerais qui ont marqué les débuts des années 1990. Une suite logique de la trahison par IDI de l'accord MOSANAT, Mouvement du 1er Avril, par IDI. Les Kanembous de Bissot, un homme soupçonné de sympathie pour le MDD pro Habré et dont l'arrestation et l'exécution dans un scénario des plus sommaires et des plus brutales, en 1992 comme celles de la plupart des combattants du MDD, des prisonniers pris et froidement exécutés, dans la Région du Lac, n'avaient rien de démocratique et traduisent des actes de mépris des conventions internationales et des droits des individus. Qui se souvient encore de Laokein Bardé et de Kette Nodji, ces leaders Sudistes des mouvements séparatistes dont les ralliements avaient fait l'objet d'énormes tapages médiatiques et qui, par la suite ont dû être poussés à reprendre le maquis au constat du non respect de leurs accords par Déby?

Pourchassés, arrêtés donc faits prisonniers avant d'être sommairement exécutés avec des scénarios macabres de photos trophée, dans le cas de Kette Nodji affichant sa dépouille décapitée aux caméras! Des réconciliations trahies par Déby, suivies à Boudouloum par des scènes d'exécutions massives de leurs combattants ralliés. Que sont devenus des Hommes comme Mahamat Nour, le Tama qui a conduit la rébellion du FUC, celle la même qui a mené l'assaut d'avril 2006 sur le Palais Rose? Après l'échec de sa tentative Mahamat Nour, replié au Soudan n'avait- il pas rallié avec une bonne partie de ses troupes? Ministre de la défense sur le qui vive, n'est-il pas vivant et en exil, grâce à sa vigilance? Qui a trahi l'accord de ralliement? IDI, un félon, un traître. Un homme connu pour n'avoir jamais su respecter la parole donnée et encore moins les promesses électorales. Voilà ce qu'est Idriss Déby Itno dont tous les anciens et proches collaborateurs comme Hasan Fadoul Kitir, l'homme des dinars de Bahreïn ou Acheikh Ibn Oumar, ancien ministre des affaires étrangères et beau frère, soutiennent préférer l'exil pour sauver leur peau, n'ayant aucune confiance en IDI. Voilà l'homme qui, tel Bouki l'hyène négociant son marché de dupes avec la bergère, parlemente, le sourire aux lèvres et un couteau bien acéré caché dans le dos.

Contribution spéciale de Nadjikimo Benoudjita, ancien DP du journal tchadien Notre Temps avec l’appréciation de la Rédaction (On retrouve aussi cet article paru depuis le jeudi 10 mai 2018 sur son espace Facebook : Loyauté et pouvoir sous 28 ans de règne IDI)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article