Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le président Salva Kiir a lancé une invitation à son adversaire politique, l’ex-président et chef rebelle, Riek Machar pour lui demander de rentrer au bercail, affirmant qu’il promet de garantir sa sécurité et sa protection. C’est le site de radio Tamazuj, basé aux Pays-Bas qui rapporte cette information. «J’ai demandé que vous rameniez Riek Machar ici à Juba. Amenez-le à Juba et je garantirai sa sécurité, et je le protégerai avec l’armée nationale. Si vous ne me croyez pas, la FPR (Force régionale de protection) est ici. La FPR va prendre en charge la sécurité de Riek Machar à Juba ».Et le président sud- soudanais  d’ajouter «Personne ne croira que je demanderais le retour de Riek, mais je demande à ce qu’il rentre parce que Riek est un citoyen du Soudan du Sud… Ce que nous faisons s’appelle le pardon…Riek est un citoyen du Soudan du Sud et il reviendra».

 

Le rebelle Riek Machar a été contraint de quitter le pays en juillet 2016 après de violents combats entre ses éléments et les forces gouvernementales du président Salva Kiir. Ce dernier et plusieurs autres autorités sud-soudanaises ont exclu précédemment le retour du chef rebelle Machar, se justifiant qu’il allait ranimer mes tensions et les combats dans ce pays déchiré par la guerre. Les pressions du bloc régional, de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), de l’Union africaine et des pays occidentaux ont fini par avoir raison de l’intransigeance du leader sud-soudanais. Ceux-ci lui demandaient une reprise du dialogue pour mettre un terme à la guerre civile qui détruit le pays. Les deux adversaires politiques se déchirent par faction opposées depuis décembre 2013 alors qu’ils avaient combattu ensemble pendant vingt an au sein l’Armée populaire de libération du Soudan, ce qui a abouti à l’obtention de l’indépendance du Soudan du Sud. Ce confit fratricide à plongé le plus jeune Etat d’Afrique dans une guerre qui a déjà provoquée la mort de 20 000 morts et 2 millions de déplacés.

 Moussa T.Y

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article