Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Si le président tchadien Idriss Deby Itno, actuellement seul maître à bord de la 4ème République est bien convaincu qu'il a la mainmise sur la vie politique de son pays et évidemment croyant dominé ou dompté son peuple comme il a réussi avec certains politiciens de leur temps, il se trompe largement et vaut mieux qu'il apprenne la sagesse en remplissant de l'eau sans cesse un tonneau percé. Certes pour l'instant à l'intérieur du pays, c’est une évidence que Deby n’a pas d’adversaires ou d’ennemis armés assez dangereux qui menaceraient son pouvoir, si l’on peut s'exprimer de cette manière. Mais attention ! Cependant, les ennemis sont bien là et partout. Et il est donc d’une grande imprudence de croire que les Tchadiens conscients et bien informés de la manière où il gère mal les ressources de l'Etat, soient vaincus ou incapables de poser des actes dangereux contre son mafieux système politique ou sa 4ème République née à l'issue soi-disant d'un Forum National Inclusif. Et les preuves sont là et il suffit de lire cette information publiée sur les réseaux sociaux depuis le mardi 29 mai 2018 pour comprendre que nul n'est invincible sur cette terre tchadienne. Et c'est grâce  à notre confrère Eric Mocnga Topona qui eut  publié cette réflexion sur son espace Facebook comme tant d'autres utilisateurs des réseaux sociaux. Signée par une correspondance particulière, son auteur eut décidé de la titrer : «La présidence de la République en danger imminent?». Ainsi ce signataire inconnu, mais apparemment bien informé s'interroge beaucoup  : «La présidence de la République est-elle en danger imminent ? Que veut réellement Abakar Tahir Moussa alias Al-Manna à la présidence de la République en infiltrant tout le système ? Ces questions méritent d’être posées à la manière dont ce dernier veut tout contrôler autour de la présidence. Quelle intention inavouée guide cet opérateur économique fabriquée par le pouvoir MPS ? Du protocole d’Etat au planton, en passant par les aides de camps, les généraux proches du chef de l’Etat, et autres, l’homme a réussi à ranger tout le monde de son côté. Des sources concordantes rapportent que, Séïd, l’homme à la grande taille, le métis de Fada, un simple agent du protocole, est l’un des plus grands informateurs d’Abakar Tahir Moussa »

Et lorsqu’on dit qu’il est bien informé, ce n’est pas quelque chose de fortuit. Et ces deux petites phrases permettent aisément de le prouver : «Le moindre mouvement ou information pour toutes les activités autour du Chef de l’Etat, Séïd le colporte très rapidement à son cicérone. Croyant tout puissant, l’opérateur fait de la récupération et d’usage de trafic d’influence dans un premier temps puis divulgue les informations aux opérateurs et cadres de sa région et même au-delà aussi ». Voilà qui prouve suffisamment que le président tchadien pourrait être forcé un jour à  quitter le pouvoir  comme il a évincé en 1990 son ancien patron Hissein Habré. Comme quoi nul n’est à l’abri. D’ailleurs vaut mieux lire entièrement le paragraphe ci-dessous pour se rendre compte que Idriss Deby Itno n’est pas le dinosaure invincible comme certaines personnes continuent encore à le penser : «Le moindre mouvement ou information pour toutes les activités autour du Chef de l’Etat, Séïd le colporte très rapidement à son cicérone. Croyant tout puissant, l’opérateur fait de la récupération et d’usage de trafic d’influence dans un premier temps puis divulgue les informations aux opérateurs et cadres de sa région et même au-delà aussi. Tous les secrets du Palais Rose sont ainsi dehors. Alla Maye Halina, le monnayeur des audiences, le manipulateur et menteur, qui a préféré être, sous-directeur du protocole de la présidence que directeur général du Protocole d’Etat, au est aussi informateurs de cet opérateur économique, Que cherche-t-il ? Est-il normal avec la 4ème République de laisser le titre de l’Ambassadeur à quelqu’un comme Alla Maye Halina qui s’est dégradé à cause de monnayage des audiences nationales et internationales et manipulation pour détruire les hommes intègres ? Le président de la République est-il conscient du Danger qui le guette ?»

Ce correspondant particulier eut soutenu sa réflexion avec d’autres sources qui ont l’air d’être assez crédibles. Surtout qu’il révèle les choses avec beaucoup de précision comme dans ce paragraphe suivant : «D’autres sources renseignent aussi que, la République est en danger, car le PDG du Groupe Al-Manna reçoit les secrets d’Etat par l’entremise de l’aide de camp le plus proche des aides de camps du président de la République en la personne de Khoudar, le beau-frère. De la Première Dame du Tchad, Khoudar renseigne Abakar Tahir Moussa sur chaque mouvement d’une situation ou d’une prise de décision du président de la République. A-t-il besoin de se rabaisser jusqu’à cette honteuse et inqualifiable bassesse du moment où sa sœur est l’épouse du Chef de l’Etat ? Est-il normal de prendre un beau-frère général d’armée comme aide de camp un enfant plus léger qu’un bébé ? Est-il républicain de confier des commissions financières à cet enfant qui refuse de les remettre aux concernés ? A-t-il, besoin de soutirer ou trahir la confiance de son patron ? Pauvre 4eme République».

Point besoin d’analyser ce paragraphe, car il est compréhensible. L’auteur de cette correspondance particulière n’est pas comme disent les Camerounais, une chèvre qui broute loin de l’enclos. Malgré tout, laissons-le raconter son histoire. Silence, il conclut son texte tout en révélant d’autres informations assez importantes pouvant aider l’opinion nationale ou internationale à comprendre ce qui se passe actuellement à la présidence, gérée par Idriss Deby Itno ,qui pour sa part se fait volontairement entourer par des groupes d’individus sans état d’âme, près à tout pour assouvir les desseins de leur agenda caché. De toutes les façons, comme dirait l'autre, il n' y a rien de nouveau sous le soleil concernant la manière de gouverner le pays en haut lieu : «Les généraux, proches du régime, constituent également une autre source d’information pour Al-Manna. Quand on est tout le temps avec le Chef de l’Etat, protégé, financé et soutenu par le lui est-il digne et respectueux de se rabaisser aussi bas que çà ? A cette allure, l’on se demande pourquoi tant infiltrer un système d’un pays ? Sauf l’intéressé peut répondre, un jour devant le peuple, et devant Dieu. Etant donné qu’Abakar Tahir Moussa ayant passé assez de temps comme nettoyeur des voitures avec les Arabes, à caractère arabo-musulman, tout ce qui lui est rapporté est aussitôt dehors. Tellement qu’il est généreux que toutes les informations secrètes il les livre à qui veut entendre. Affolé par un une folie de grandeur, guidé par un esprit malsain, le tout pour un objectif inexpliqué, le champion des crimes économiques (entre 2005 et 2016 on parle de 150 milliards Fcfa manque à gagner de l’Etat), donne les informations qu’il certains médias de la place (Abba Garde made in Almana). Ces médias qu’il a acquis à sa guise, Al-Manna les manipule comme il veut. Abakar Tahir Moussa, PDG, du dangereux Groupe Al-Manna, félicite les personnalités avant leur nomination. Le cas le plus récent est celui du ministre d’Etat, ministre Secrétaire Général de la Présidence, Kalzeubé Payimi Deubet, avec une voiture Hilux remplit des boissons et 50 000 euros. Que cherche cet homme à IDI et à son pouvoir ? Car la sécurité autour du président de la République commence à inquiéter. Le fameux radar du journal Abba Garde, est Abakar Tahir Moussa alias Al-Manna. Beaucoup des Tchadiens se demandent actuellement combien ce journal périodique arrive à accéder à certaines informations. La réponse est tout simplement que c’est Al-Manna qui lui livre l’information et l’argent qu’il faut pour imprimer son journal. D’autres journaux de la place également qui taraudent autour lui arrivent à avoir leur part pour aider l’homme à atteindre ses objectifs machiavéliques. La preuve en est que, sur le dernier avenant de l’Office National de Radio et Télévision (ONRTV), que son entreprise a la charge d’exécuter le marché, Al-Manna, a réussi à avoir le document avec les annotations du chef de l’Etat. A l’heure de la 4ème République, a-t-on besoin d’une personne comme lui qui a mis le pays à terre ? Il détourne massivement et investit pour affaiblir la présidence et le président de la République. Avec la République qui vient de commencer, le président de la République doit penser à faire prêter serment aux Operateur économiques, protocole d’Etat, aux aides de camps et ales cabinets collaborateurs du chef de l’Etat. Sinon le secret du Boss est dehors, et tout son système de gouvernance est infiltré par des individus comme Al-Manna, très dangereux».

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article