Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Score fleuve de honte ! Pourtant sur le terrain politique,le match opposition tchadienne face à Idriss Deby Itno, continu ! Si cette première partie du jeu a déjà rendu heureux tous les militants de la majorité face à une  opposition divisée pour cause de manque d’entente, d’inspiration d'idées fortes et solidaires, faisant finalement recours depuis le lundi 21 mai 2018 à Deby en arbitre improvisé et maladroitement mal formé à l’arbitrage sur un autre terrain qu’il ignore totalement. La déception de beaucoup de supporteurs ou militants de l’opposition semble atteindre la hauteur du cèdre du Liban ou l’épaisseur du tronc du Baobab d’Afrique, voir la distance parcourue en vitesse durant une journée d’un cheval sauvage. D’ailleurs c’est dans ce sens que sur les réseaux sociaux, il est pratiquement facile de tomber sur les écrits de ces militants déçus par une opposition sans but précis qu’ils ne comprennent plus comme la réaction de ce jeune tchadien de 22 ans ,militant convaincu et de la première heure depuis plus de 5 ans selon ses déclarations : « Est-ce que c’est Idriss Deby Itno qui a intégré l’équipe de l’opposition ou c’est l’opposition qui est absorbée par la majorité ? ».

 

La question de ce jeune n’a-t-elle pas sa raison d’être ou ne mérite-t-elle pas des vraies réponses de la part de cette opposition qui se réclame démocratique ? Evidemment oui, puisque le peuple tchadien et surtout les militants de l’opposition ont finalement ou désormais en face d’eux des opposants à Idriss Deby Itno qui étalent sans honte leur division ou cuisine interne pour des intérêts purement stupides et incohérents au détriment de plusieurs années de lutte, surtout des militants qui ont toujours cru à eux avec beaucoup de sacrifice. En effet les commentaires des journalistes locaux rapportent que tous les regroupements de l'opposition démocratique lors d'une rencontre à la présidence ce lundi 21 mai 2018, ont montré leur incapacité à présenter une liste commune de 15 représentants qui devront logiquement intégrer le cadre national de dialogue politique, en vue de préparer les échéances électorales à venir. 

 

Un autre militant eut publié cette phrase : « J’ai toujours cru qu’il n’existe pas des opposants crédibles au Tchad et je n’ai pas tord ». Et pratiquement lorsqu’on observe cette situation politique qui se tourne mal contre l’opposition tchadienne, on peut donner raison à ceux-là qui affichent à grand public leur déception.Car, comment comprendre que la majorité que l’opposition traitée de tous les noms fut capable de présenter comme eut indiqué la presse locale: « une liste consensuelle de ses représentants » pour la participation de leurs représentants au cadre national de dialogue politique ? Et c’était ce jour-là que  là l’opposition eut gaillardement affiché  ses faiblesses devant son potentiel et juré adversaire  Idriss Deby Itno. Là où le bât blesse, c’est quand tous ces partis de l’opposition eurent demandé ouvertement l’arbitrage du président de la République afin de trancher selon leur propre mot : « leur dissension interne » liée justement pour reprendre cette phrase déjà dite: « la participation de leurs représentants au cadre national de dialogue politique ».

 

Normalement une deuxième rencontre aurait eu lieu hier mardi 22 mai 2018 avec l’opposition et le chef de l’Etat sous l’arbitrage de ce dernier parallèlement à la demande de ces opposants qui n’arrivent pas à trouver un consensus afin de présenter équitablement leurs représentants pour ce cadre national de dialogue politique. Tenant compte de cette incapacité notoire affichée par l’opposition tchadienne, le journal numérique Al Wihda eut jetée une analyse appréciant Idriss Deby Itno:« Face à ce climat de méfiance permanent qui règne entre les différents regroupements de l'opposition démocratique qui sont beaucoup plus enclins à gérer leurs querelles intestines que de se pencher véritablement sur la situation sociale et politique très chaotique, le président Idriss Déby n'apparaît pas non seulement comme un agent de stabilité dans la sous-région mais apparaît comme un acteur important dans la gestion des dissensions internes de l'opposition démocratique ».

Ahmat Zéïdane Bichara

 

Encadré : Voici la liste de l'opposition pour le Cndp (cadre national de dialogue politique) impatiemment  attendue par le peuple tchadien et l’opinion internationale
Alladoum Djarma(fcad),
Saleh kebzabo(chef de file),
Mahamat Ahmat Alhabo(fonac),
Mahamat Seid(fonac),
Moyade Naredroum (fonac),Mahamat Bichara(CAD),Badono Daigou(ccppod/espoir),Amine Alwali(ccppod/A),Betoubana Vincent et MALLOUM(non regroupée),Baba Ahmat Baba(frodat),Bergue Fidel(coprat),député Félix(cpdc),Abdoulaye Mbodou ( coder),Mbaimon Brice(codac).
(Source Eric Mocnga Topona et Juda Allahondoum)
Juda Allahondoum : « Opposition fabriquée pour le besoin de la cause. Le ridicule ne tue pas dans ce pays ».
Irene Kana : « Il ya des partis satellites en l’air. L’opposition à Deby n’est pas encore née ».

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article