Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

L’île de Mayotte, 101e département français subit les assauts répétés de nombreux tremblements de terre depuis le 10 mai 2018. Pourtant peu de médias en font l’écho et même sur le terrain, les services compétents de la préfecture communiqueraient étonnamment très peu sur le sujet. L'information a été rapportée par le site RTBF dans sa publication de mardi 29 mai 2018. La présence du journaliste Aurélien Février permet de se rendre compte de l’ambiance qui prévaut actuellement sur l’île mahoraise. En rappel,  le dernier séisme dans ce territoire éloigné de la France remonte à 1993 avec un tremblement de terre dont la magnitude était de 5,3 sur l’échelle de Richer, selon le journaliste Aurélien Février. Mayotte a enregistré en deux semaines, plus de 700 séismes. La population est confrontée à une situation de catastrophe naturelle délicate pour tout le monde y compris les autorités administratives  locales. Une secousse record mesurant 5,8 sur l’échelle de Richter dépasse celle de 1993.

 

Le journaliste a constaté qu’il n’y a plus de sérénité sur le département. «C’est la panique, ici à Mayotte, parce que personne n’est habitué à vivre des tremblements de terre », commente-t-il. La population locale aurait tellement été secouées que beaucoup n’ont pas hésité à se ruer vers l’extérieur, parfois même à l’instigation des mosquées qui ont encouragé la population à se mettre à l’abri sur les terrains de football ou les plateaux sportifs de différents villages. Les structures jugées fragiles devaient être évitées par les habitants. En plus de la panique, il  y a un véritable sentiment d’incompréhension face à l’attitude du gouvernement. Si l’information concernant la puissance et l’heure de chaque séisme est donnée, en revanche aucune consigne sur la conduite à tenir n’est fournie aux habitants.. «Il n’y a pas grand-chose qui est fait pour dire aux gens comment se préparer par rapport à un éventuel séisme qui pourrait faire des dégâts sur Mayotte », insiste le journaliste sur place  Aurélien Février.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article