Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

L’information publiée le mercredi 16 mai par RTBF citant l’agence Belga indique que plus de 330 jeunes prisonniers, inculpés notamment lors de manifestations, ont bénéficié d’une grâce présidentielle, a déclaré mercredi le président égyptien lors d’une conférence nationale pour la jeunesse organisée au Caire, dans la capitale égyptienne. Il tient une promesse faite en 2015 de libérer des jeunes gens arrêtés et écroués au moment de la vague de répression lancée par les autorités après la destitution par l’armée en 2013 du président islamiste démocratiquement élu, Mohamed Morsi. «Je demande au ministre de l’Intérieur de permettre à ces jeunes d’être chez eux aujourd’hui pour le sohour », le repas pris avant l’aube pendant le ramadan, a-t-il annoncé, sourires aux lèvres, lors de la conférence retransmise en direct sur la chaîne de télévision nationale.

 

Le début du mois sacré du ramadan chez les musulmans est prévu le jeudi 17 mai 2018 en Egypte. Le journal proche du gouvernement Al-Akhbar Al-Youm a précisé que quelque « 332 jeunes prisonniers » ont été graciés mercredi par le président Sissi. De jeunes opposants arrêtés lors des manifestations sont également concernés par cette mesure présidentielle, selon le quotidien. Le régime égyptien est régulièrement épinglé par les défenseurs des droits de l’Homme de violer la liberté d’expression et de réprimer toute opposition. Ces dernières semaines, les forces de sécurité ont arrêté tous azimuts plusieurs manifestants opposés à la hausse du prix du ticket de métro, des opposants critiques sur les réseaux sociaux, un auteur de vidéos satiriques ou encore un blogueur accusé de prôner l’athéisme.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article