Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Avant de déposer les armes et d’opter pour la paix par les négociations qui ont porté leurs fruits, la Colombie a connu une longue période de conflit armé très meurtrier, dont les conséquences resteront encore très longtemps. Un ex commandant de la Force alternative révolutionnaire commune (Farc), Rodrigo Londono Echeverri, alias Timochenko  a présenté des excuses publiques pour l’assassinat dans des conditions inhumaines du gouverneur Guillermo Gavirian en 2003. Porté à la tête de l’ex mouvement armé métamorphosé en parti politique, au terme des accords de la paix, monsieur Londono a imploré la grâce de Yolando Pinto, l’épouse du gouverneur injustement rendue veuve.

Gouverneur du département d’Antioquia, Guillermo Gavirian était d’abord l’otage de la guérilla marxiste avant d’être tué au cours d’une opération de sauvetage de l’armée colombienne. « Nous vous demandons de nous pardonner, nous ne justifierons jamais ce genre de faits qui n’ont rien à voir avec le conflit», a avoué l’ancien combattant. Le leader du parti Farc s’exprimait à Carthagène, selon l’AFP, au cours d’une cérémonie en présence de Juan Manuel Santos, le président colombien, de José Mujica, l’ancien président uruguayen et Felipe Gonzalez l’ancien chef du gouverneur espagnol.

Devant ces illustres personnalités politiques, l’ancien guérillero s’est humilié en réitérant son regret et renouvelant sa demande de pardon à l’endroit de la veuve du défunt gouverneur. Actuellement directrice de l’Unité d’aide aux victimes du gouvernement, madame Pinto n’a pas hésité pour accepter la demande de pardon. Il a indiqué n’avoir pas voulu faire de sa vie un enfer, après le mort de son époux. Guillermo Gavirian enlevé avec le ministre Gilberto Echeverri en avril 2002, ont été lâchement assassinés le 5 mai 2003. Et huit soldats de l’armée colombienne ont également péri lors d’une tentative infructueuse de sauvetage. Cependant, depuis 2006, un accord de paix signé par les belligérants, notamment  le gouvernement et les Farc a eu pour effet le désarmement et la transformation de l’ex-guérilla en parti politique.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article