Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Dans sa publication datée de jeudi 17 mai, RTBF avec Brut publient l’information selon laquelle l’huile de palme largement utilisée par l’industrie alimentaire mais pas seulement a une réputation sulfureuse qui résulte de son exploitation, entre autres disparition, passages à tabac, kidnappings etc. En Indonésie, il est dangereux de s’opposer à la puissante industrie de l’huile de palme. Huit opposants à l’huile végétale auraient en effet été massacrés dans le pays entre 2002 et 2004. On peut citer l’exemple de Butchy, un fermier « qui a été kidnappé puis tué par les gardes de sécurité d’une compagnie car il voulait récupérer ses terres », raconte son ami, Feri Irawan, un activiste local. Même si l’huile de palme est surtout utilisée dans les denrées alimentaires, pas moins de 46% de la production mondiale sert à produire des biocarburants. Contrairement aux idées répandues, cette énergie n’aurait pas grand-chose de « bio » étant donné que les émissions qui s’en dégagent seraient trois fois plus polluantes que celles des carburants fossiles, selon une étude financée par la Commission européenne.

 

Il ressort également de cette étude que toutes les 30 secondes, son exploitation ampute la forêt indonésienne de l’équivalent d’un terrain de football. Cette déforestation à grande échelle constitue un véritable danger pour des espèces rares comme l’orang-outan. En raison de toutes ces conséquences néfastes pour l’environnement, le Parlement européen a légiféré le 16 février 2018, en votant une loi d’interdiction de l’huile de palme dans les carburants d’ici à 2021. Ce qui n’est pas du goût de la France opposée à cette interdiction qu’elle aurait qualifié de «discriminante» pour l’huile de palme, dans une lettre adressée aux institutions européennes relayée par le journal Canard enchaîné. Total envisage de mettre en service une «bio-raffinerie» dès l’été à la Mède, près de Marseille. Ce qui ferait grimper les importations françaises de 64% avec quelques 500 000 tonnes d’huile de palme produit.

Moussa T.Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article