Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

A l’instar de nombreux pays au monde, le Zimbabwe punissait sévèrement les producteurs et les utilisateurs de grandes quantités du cannabis. Ils pouvaient écoper de lourdes peines allant jusqu’à douze ans de prison. Toutefois le cannabis était toléré en faible quantité dans le cadre de la médecine traditionnelle, notamment pour soigner de maladies comme l’épilepsie et l’asthme. Un nouveau texte, rendu public dans le journal officiel, selon l’Agence France Presse, autorise désormais les citoyens zimbabwéens ou les entreprises dûment établies dans le territoire à solliciter un permis de production d’une validité de cinq ans auprès du ministère de la santé sous strictes conditions.

Il est clairement précisé entre autres dans ce texte que le demandeur doit spécifier la quantité maximale, exprimée en poids net en grammes, du cannabis frais, séché ou sous forme d’huile qu’il s’engage à produire, sous quelle période, ainsi que le nombre maximal de plants qu’il vendra. Il s’agit bel et bien dune légalisation de la production du cannabis à des fins médicales. Cet usage médical du cannabis prend de l’ampleur et tend à se généraliser dans certains pays de la planète  dans le but de soulager les souffrances dues aux cancers, au sida ou à d’autres pathologies. L’Uruguay fait office de précurseur dans ce domaine car il est devenu en décembre 2013 le premier pays au monde à légaliser la production, la distribution et la consommation du cannabis à des fins récréatives.

D.P

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article