Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Trois soldats de l’armée tchadienne ont été fauchés dimanche lors d’un accrochage avec des éléments du groupe terroriste Boko Haram, selon l’annonce faite à la télévision nationale tchadienne. Les trois victimes ont reçu mardi une décoration posthume des mains du chef d’Etat-major des armées nationales tchadiennes. Les trois soldats ont été enterrés au cimetière militaire de la capitale N’Djamena. Le lieu de l’accrochage n’a pas été précisé par la télévision nationale qui rapporte l’information. Mais selon l’AFP citant une source militaire indique que des combats ont survenu dimanche entre Boko Haram et les soldats de la Force multinationale mixte (FMM, force régionale contre Boko Haram) dans la localité de Arge, dans le district d’Abadam au Nigeria à la frontière avec le Tchad, selon une source militaire à l’AFP.

Trois soldats de la FMM ont été tués lors de ces combats, a-t-on ajouté de même source, sans préciser si les trois soldats tués étaient tchadiens. Les forces de la FMM et des ‘comités de vigilance’ civils conjuguent leurs efforts en surveillant la zone du lac Tchad pour empêcher le retour des éléments du groupe Boko Haram dans la région déstabilisée du Lac Tchad. Les forces nigérianes harcèlent les éléments du groupe djihadiste dans ses derniers retranchements qui est la forêt de Sambisa (Etat de Borno) dans le nord-est du pays. Né au Nigeria, la groupe Boko Haram s’est propagé dans l’ensemble de la sous-région (Tchad, Nigeria, Cameroun, Niger) où il commet des attentats meurtriers et des attaques contre les forces de l’ordre, et procède à des enlèvements des filles. Plus de 20 000 personnes sont tuées uniquement dans ce conflit meurtrier qui oppose l’armée au groupe djihadiste Boko Haram.

M.T.Y

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article