Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Dans une déclaration titrée : « Moral d'acier, Babouri continue à souffrir des séquelles de sa détention » rendue accessible aux Tchadiens et à l’opinion internationale depuis  le samedi 07 avril 2018, signée du secrétaire général de la Convention Tchadienne de Défense des Droits de l'Homme (CTDDH), Mahamat Nour Ahmat Ibedou et le porte-parole du Comité d'Action en Faveur de Babouri, on apprend : « qu’une délégation de la société civile conduite conjointement par le secrétaire général de la Convention tchadienne de défense des droits de l'homme (CTDDH), Mahamat Nour Ahmat Ibedou et le porte-parole du Comité d'Action en Faveur de Babouri, s'est rendue ce samedi à Farcha chez l'activiste Mayadine Babouri pour s’enquérir de son état de santé et lui manifester son soutien dans sa lutte contre l'injustice et la mauvaise gouvernance ».

Dans cette même déclaration, on trouve l’information selon laquelle: « L'activiste Mayadine a réservé un accueil chaleureux à la délégation de la société civile. Il a exprimé sa reconnaissance pour le combat mené par les acteurs de la société civile tchadienne avec le soutien des organisations internationales des droits de l'homme ayant abouti à sa libération intervenue avant-hier au Palais de justice. Tenant une canne en main pour se tenir debout, arborant un sourire aux lèvres, l'activiste Mayadine Babouri apparaissant avec un moral d'acier, a décrit à ses hôtes les conditions difficiles dans lesquelles il a été détenu pendant deux ans, sans avoir la possibilité de passer devant la justice pour qu'il soit jugé. Il a indiqué qu'il continue à souffrir des séquelles des maladies qu'il a contracté en prison ».

Aussi, il faut noter que : « Le porte-parole du Comité d'Action en Faveur Babouri, Jean Bosco Manga se dit satisfait que pour la première fois, une affaire de violation de droit de l'homme et d'oppression ait mobilisé toutes les forces vives de la nation sans distinction de région ni de religion. Les compatriotes de l'extérieur comme de l'intérieur ont pu militer main dans la main pour que Babouri puisse obtenir sa libération. « Cela prouve à suffisance quand il y a une oppression, nous sommes capables de nous unir et de réagir de façon unanime pour contribuer à faire avancer notre jeune démocratie », affirme le porte-parole du Comité d'Action en Faveur de Babour, Jean Bosco Manga.

Le secrétaire général de la CTDDH Mahamat Nour Ahmat Ibedou quand à lui se réjouit de la libération de l'activiste Mayadine Babouri et qualifie sa libération d'une petite avancée dans la lutte contre l'interpellation et la détention arbitraire des militants de la société civile .Par ailleurs, il plaide pour la continuité de cet élan pour obtenir la libération des individus qui croupissent toujours en prison pour avoir émis des opinions critiques à l’égard du régime du président Idriss Déby Itno. Enfin Mahamat Nour Ahmat Ibedou recommande qu’il faudrait que tous les acteurs de la société civile se mettent ensemble pour essayer de passer au crible les subtilités du code de procédure pénale afin d’avoir les parties le plus liberticide.

La Rédaction  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article