Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

L’information publiée en date du 24 avril par BBC rapporte qu’un contrôle menée par le ministère de l’éducation a permis de déceler 10 000 enseignants fictifs sur un total de 16 000 que comptent les écoles communautaires maliennes. Plusieurs milliards de francs CFA par an sont gaspillés inutilement au profit de ces «enseignants». Ces derniers exerçaient pour la plupart dans des établissements d’enseignement primaire qui bénéficient de subventions de l’Etat. Sur les 5000 écoles communautaires déclarées du pays, seules 1700 ont été formellement identifiées à l’issue du contrôle. Les enseignants fictifs étaient repartis entre des cas de doublons et d’enseignants décédés mais dont les salaires ont continué à être versés, entre autres. 

 

Outre les enseignants fictifs, on recense également des élèves fictifs. Plus concrètement, ce sont les enfants ayant épuisé leur scolarité mais dont les noms existent toujours dans le fichier. D’autres élèves se retrouvaient inscrits sur la liste de plusieurs établissements à la fois. Les responsables des élèves concernés captaient les subventions versées par l’Etat au profit de ces élèves fictifs. Selon le ministre de l’éducation, l’Etat malien a perdu plusieurs milliards de francs CFA. A titre indicatif, l’Etat versait 41 milliards par an pour le paiement des frais scolaires. Grâce au contrôle, cette somme a été ramenée à 33 milliards. Le manque à gagner à ce niveau s’élève à 8 milliards de francs CFA, soit l’équivalent de plus de 12 millions d’euros. Les autorités ont ouvert des enquêtes pour situer les responsabilités.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article