Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le football ce n’est pas la guerre comme avait chanté un artiste africain, mais aujourd’hui c’est du business. Sur ce point, apparemment personne ne pourrait le contester. Le football, c’est aussi l’économie et la culture. Certainement personne ne dirait le contraire. Le football est devenu est une fierté nationale et c’est de la pure politique. Et c’est vrai, car  hier les Catalans en entier étaient complètement sous l’eau, car leur équipe le Barça était anéantie comme une antilope qui se faisait avalée par un prédateur à la traversée d’une rivière ou au cœur d’une savane ancestrale. D’après les commentaires des journalistes de Yahoo Sport, on sent complètement que La Roma ne jouait pas ce match retour du quart de final de ligue des Champions en tant qu’une simple équipe du championnat italien, mais en tant qu’équipe nationale. La Roma ne jouait pas simplement pour gagner ou pour se qualifier, mais doublement pour une fierté nationale et c’est de la politique footballistique. Yahoo sport n’a pas raté ses commentaires : « Un scénario incroyable s’est produit mardi soir à l’Olimpico: la Roma a humilié le Barça 3-0 et s’est offert une remontada historique (1-4 à l’aller). Comme l’an dernier, l’aventure s’achève en quart de finale pour la bande à Messi. » En effet, d’après Yahoo sport: « Gagner largement à l’aller ne suffit plus en Ligue des champions. Après avoir été arroseur l’an dernier face au PSG (0-4 puis 6-1), le Barça s’est retrouvé dans la peau de l’arrosé un an plus tard, en quart de finale retour, face à la Roma (4-1 puis 0-3). Avant le coup d’envoi, personne ne pensait possible une Roma-tada à l’Italienne. Personne. Sauf les Romains eux-mêmes.

 Ensuite, Yahoo Sport ajoute un autre constat pertinent : « Et quand on y croit, envers et contre tous, tout peut arriver. Dès la 6e minute, l’inévitable Dzeko a donné le ton du cauchemar catalan en ouvrant le score du gauche, après avoir fait du Dzeko et pris le dessus physiquement sur la défense espagnole. Malgré une domination totale et deux grosses occasions – tête de Schick de peu à côté (29e) et tête de Dzeko claquée par Ter Stegen (37e) – la Roma regagnait les vestiaires sans avoir réussi à faire le break ».Et c’est le dernier commentaire du Yahoo sport qui montre bien qu’il faut se défendre , non pas pour être arracher une qualification, mais pour hisser les couleurs de son pays ou de sa région comme la Catalogne très haut. Malheureusement ce n’est pas le cas de Barça ou selon les chroniqueurs de Yahoo Sport:« Le Barça cédait logiquement une 2e fois en deuxième période sur un penalty obtenu par Dzeko (faute de Piqué) et transformé en force par De Rossi (58e). Sans réaction et méconnaissable, la bande à Messi ne parvenait pas à relever la tête dans la dernière demi-heure. Et ce qui devait arriver arriva : Manolas de la tête, faisait chavirer l’Olimpico à la 82e minute. Un but dont les fans italiens se souviendront longtemps. Pour la première fois depuis 1984, la Roma jouera les demies de C1 ».

Le chroniqueur sportif et journaliste camerounais en exil Rémy J. NGono eut ironiquement fait son commentaire en disant: Ridiculisé, humilié, dépassé, balayé 0-3, le Barça éliminé est qualifié pour jouer la Ligue des champions à la PlayStation ».Après cette défaite politiquement incorrecte, tout le monde s’est laissé emporter dans des vagues de commentaires, comme Jojo Christ,ce supporter africain : « Pendant que leurs supporters voyaient déjà un Classico en demi!! Hahahaaaa et tout ce qui me plait c’est notre Maison Blanche, on ne parle pas trop, on monte juste sur le terrain! Ils comprendront que le football avant tout c’est les buts!! On préfère avoir un « buteur nul », un vrai tueur qu’un jongleur qui est qualifié par ses fans de Meilleur « dribbleur »!Après le match qui est qualifié svp? Ceux qui ont marqué ou ceux qui ont « mieux dribblé ». Aussi Ulrich Etoke, un autre supporter africain s’est lâché en disant : « Rip à tous les fans de City et de Guardiola qui ont cru que Man City allait retirer Liverpool. Rip à tous les catalans qui pensaient au triplé et jubilait de la Roma lors du Tirage. La dernière fois que Messi a marquée en quart de finale, Cr7 avait 1 ballon d'or, Leicester était en 2ème division ».Tout ça pour faire savoir à la « bande de Messi » que leur équipe le Barça resterait encore un peu plus longtemps écarté de la prestigieuse coupe de la ligue des champions. Et certainement, cela plairait aux Espagnols de la grande Espagne qui paraissaient encore loin de voir les Catalans arrachés leur indépendance ou autonomie. Voilà pourquoi, beaucoup de gens en Espagne ne pourraient voir que du bien sur cette défaite de Barça qui se fait copieusement battre hier mardi 10 avril 2018 par La Roma : 3-0.

Ahmat Zéïdane Bichara

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article