Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Ancien fief de la rébellion et deuxième ville ivoirienne avec 1,5 million d’habitants, Bouaké connaît une pénurie d’eau depuis une semaine, rapporte RTBF citant une dépêche de l’AFP datée du 11 avril 2018. Ce manque d’eau s’explique exclusivement par le fait que le barrage fournissant 70% de l’eau de la ville est à sec. Quelques quartiers seulement sont alimentés de façon intermittente en attendant la fin du calvaire.

 

Certains endroits publics comme l’hôtel de la ville, les deux prisons et les campus universitaires, sont ravitaillés par des camions-citernes, en attendant le retour des jours meilleurs. «Nous n’avons plus d’eau depuis une semaine. Nous luttons pour avoir de l’eau potable pour boire et pour faire la cuisine. C’est un véritable calvaire», se lamente Eliezer Konan, un informaticien de Bouaké. Pour le directeur territorial de l’hydraulique, les causes de ces coupures sont la sécheresse inédite que traverse cette zone du pays, et les carrières de sable exploitées dans la région détournant ainsi une partie des eaux qui irriguent le barrage. En revanche, d’autres acteurs expliquent cette sécheresse par le réchauffement climatique galopant.

La Rédaction 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article