Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Très intéressante question posée par le docteur Stéphane Clerget à travers son livre : « Le Guide de l’ado à l’usage des parents » paru aux Editions Calmann-Levy en 2008. Dites-vous pour quelles raisons l’œil de Fabien a-t-il décidé de vous amener dans l’univers des conflits familiaux entre les adolescents et leurs parents ? C’est simple à savoir, malgré que certains d’entre vous non encore parents ne pourraient pas évidement saisir immédiatement l’importance d’un tel sujet. Et pourtant tout le monde pourrait se rendre compte un jour comme un passage obligatoire que la transition d’adolescence à l’âge adulte génère souvent des crises. Pourquoi, il y a tant de violences à cet âge juvénile ? Voici encore une autre question essentiellement liée à la crise de croissance des adolescents. Ces deux questions ont bien leurs réponses.

Ainsi, certaines familles éprouvent énormément du mal à gérer la transition à l’âge mature de leurs enfants. Certains gamins n’adressent plus la parole ou d’une manière agressive à leurs parents. Ce genre de comportement bouleverse l’équilibre de la famille. Et docteur Clerget semble cerner le problème et propose une vraie analyse : « Par son comportement, il exprime son indépendance vis-à-vis de vous. Vous écoutez revient, dans son esprit, à se soumettre à vous. Or, son objectif premier est de ne plus se positionner comme un enfant. D'autre part, les arguments lui font défaut dans les discussions, alors il préfère couper court. Les ados ne maîtrisent plus très bien le langage, comme ils ne maîtrisent plus très bien leur nouveau corps. C’est pour cela qu’ils baragouinent en onomatopées diverses, ou qu’ils utilisent un néo-langage aussi sommaire qu’incompréhensible pour vous. Les ados ne réalisent pas toujours la portée de ce qu’ils disent ni la façon dont ils s’adressent à vous. Encore une fois, c’est par manque de contrôle de leur nouvelle voix, de leurs émotions et de leurs modalités expressives liées au changement pubertaire. Votre ado veut préserver un jardin secret sur ses pensées, ses sentiments. Il refuse de se dévoiler à vous car il craint qu’en vous parlant, y compris de choses anodines, il n’en dise plus sur lui qu’il ne le souhaite véritablement. Enfin, s’il communique au compte-gouttes avec vous, c’est qu’il appréhende de vous heurter. Car il est aussi maladroit en paroles qu’avec ses gestes, et il préfère se taire plutôt que risquer de vous blesser. Ce qu’il fait d’ailleurs parfois quand ses mots dépassent ses pensées. »

Une fois que les parents arrivent à cerner le problème de leur ado, alors que font-ils pour en découdre ? Docteur Clerget vous apporte son expertise sous forme de conseils : « Laisser-le parler. Lorsque votre ado vous parle de lui, du film que vous regardez ensemble ou développe une opinion quelconque, bref tente de communiquer avec vous, essayez de vous montrer disponible, surtout si c’est rare. Laissez-le parler jusqu’au bout, en lui prêtant attention et sans le couper, même si vous êtes agacé, même si vous voyez déjà parfaitement où il veut en venir. Laissez-le finir. Contrôlez vos expressions non verbales, votre attitude, votre regard, qui pourraient trahir un possible désintérêt ou un agacement de votre part. Apprenez à tourner votre langue sept fois dans la bouche avant de porter un jugement. Retenez-vous de critiquer, ou de vous moquer. Posez-lui éventuellement des questions pour l’aider à déployer ses arguments. Vous n’êtes pas tenu de donner votre point de vue illico, sauf s’il vous le demande. Commencez alors par les points lesquels vous partagez son avis. Une fois que vous avez dit que son point de vue était intéressant, vous pouvez alors dire votre opinion en y mettant des nuances, ne serait-ce que pour lui apprendre à en user. Ne chercher pas à lui imposer votre point de vue, ni à dramatiser le sien. Faites confiance aux échanges ultérieurs pour l’aider à évoluer. Il est normal à cet âge que l’on soit trop tranché et emporté dans ses opinions.

Mais si l’ado refuse tout dialogue ou challenge son parent en face ? Comment réagir ? Même sur cette question le docteur Clerget semble apporté son conseil : « S’il ne s’agit pas d’éviter les conflits à tout prix, surtout si ce sont les seuls moments d’échange, ne les envenimez pas pour autant. Apprenez à contrôler vos propos. Évitez à tout prix les injures ou toute forme d’humiliation. Si votre ado cherche à vous provoquer, ne répondez pas en miroir en le provoquant à votre tour. Si vos paroles dépassent vos pensées, n’hésitez pas à vous excuser. C’est la meilleure façon de lui apprendre à le faire. Gardez la mesure dans vos propos, surtout si votre ado s’emporte. Ne laissez pas vos gestes parler à votre place. Exprimez-vous sans agressivité. Dites clairement quelle est la conduite que vous lui reprochez sans en rajouter en énumérant d’anciens reproches. Critiquez son comportement s’il le mérite, mais ne le critiquez pas en tant qu’individu, en le traitant par exemple de « bon à rien ». S’il est menaçant physiquement ou particulièrement insultant, sachez interrompre la confrontation à temps, de sorte d’éviter que la situation ne s’envenime. Reprenez alors la discussion plus tard, par temps calme, en reprécisant les règles de conduite qui vous semblent importantes.

Fabien Essibeye Fangbo, journaliste stagiaire 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article