Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

La série noire de meurtres des journalistes se poursuit au Mexique où un journaliste a été tué à l’arme à feu dans l’Etat de Veracruz (est), une région gangrénée par la criminalité organisée, rapporte l’agence Belga citant une annonce faite mercredi dernier par la Commission d’Etat pour la protection des journalistes (CEAPP). Le crime a été perpétré devant son domicile, selon Ana Laura Perez, la présidente de la CEAPP de Veracruz. Leobardo Vazquez Atzin exerçait jusqu’à l’année dernière pour le journal l’Opinion de Poza Rica. Il animait un site dénommé Enlace Informativo Regional sur le réseau social Facebook. La victime n’a pas averti la CEAPP de menaces particulières dont il serait l’objet mais ses collègues ont rapporté qu’il avait « reçu des menaces de la part d’un notaire ». L’année 2017 était particulièrement meurtrière au Mexique, où douze journalistes ont été tués, selon l’organisation pour la liberté d’expression Articulo19, Reporters sans frontières avance plutôt le nombre de 11 personnes assassinées.

Une enquête concernant les circonstances et la situation professionnelle d’un reporter tué  est en cours dans l’Etat de Veracruz. Le Mexique est considéré comme l’un des pays sud américains le plus dangereux au monde pour la presse, totalisant plus de 100 reporters tués depuis 2000, selon les chiffres compilés en provenance des associations de la liberté d’expression. Plus grave, ces associations dénoncent le fait que 90% de ces crimes restent impunis. L’Etat de Veracruz est une zone où trois cartels bien connus se livrent une guerre sans merci. Il s’agit de Jalisco Nueva Generacion, Los Zetas et le cartel du Golfe, qui bénéficient souvent de la bienveillance, sinon de complicités d’autorités locales. Ces cartels pratiquent diverses activités criminelles dont le narcotrafic, l’extorsion, les enlèvements, le recrutement de migrants et le vol de combustibles de la société pétrolière nationale Pemex.

Moussa T. Yowanga

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article