Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Placés dans la banque belge « Euroclear », d’importantes sommes d’argent appartenant à la Libye sont portées disparues. Il s’agit de plus de 11 milliards d’euros faisant partie de fonds gelés sur ordre des Nations Unies en 2011, au lendemain de la chute du dictateur libyen Mouammar Khadafi. Le quotidien belge «Le Vif Express» a fait jeudi la révélation de cette mystérieuse disparation de cet argent. Selon des sources bancaires bien informées, plus de 16 milliards d’euros ont été déposés le 29 novembre 2013 dans quatre comptes ouverts chez «Euroclear Bank », par l’Arab Banking Corporation à Bahreïn et HSBC Securities Services à Luxembourg. Toutes ces transactions bancaires ont pour unique bénéficiaire la « La Libyan Investment Authority (LIA) ou sa filiale, la Libyan Foreign Investment Company (LAFICO).

 

Les autorités judiciaires belges ont découvert la disparition de ces fonds à l’automne 2017 lorsque le juge d’instruction Michel Claise voulait procéder à la saisie des 16 milliards d’euros dans une affaire de blanchissement d’argent dont il en avait la charge. L’ensemble des comptes présente un solde cumulé de moins de 5 milliards alors que le dégel de ces fonds n’a jamais été décidé par la Belgique, a précisé le SPF Finances à l’hebdomadaire. Le parquet de Bruxelles s’est justifié en expliquant que l’argent n’a pas été versé à l’Organe central de saisie et de confiscation (OCSC), suite au refus de la banque Euroclear ayant introduit un recours contre l’ordonnance de saisie. Les députés ont évoqué maintes fois la question à l’hémicycle sans obtenir une réponse satisfaisante jusqu’à présent. La situation autour de la disparition de ces fonds est jugée opaque par l’opposition estimant que les explications du gouvernement ne permettent pas de clarifier cette affaire.

D.P

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article