Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

L’opérateur de téléphonie Swisscom a annoncé mercredi dernier, lors de la présentation de ses résultats annuels que l’un de ses partenaires s’est fait voler les données de 800 000 clients. Les données des clients dérobées comprennent entre autres leurs noms, dates de naissance et numéros de téléphone mobile. Des informations sensibles susceptibles d’être utilisées pour commettre des actes délictueux et graves. L’identité des présumés voleurs n’est pas encore connue jusqu’à présent. Ce qui est loin de rassurer les clients potentiellement exposés aux conséquences néfastes qui pourraient advenir dès à présent comme dans plusieurs semaines des actes malveillants de ces pirates informatiques. L’opérateur Swisscom tient à rassurer ses clients que « d’après la loi sur la protection des données, ces données sont considérées comme n’étant pas particulièrement sensibles ». Selon l’opérateur, aucune information de paiement et aucun mot de passe n’ont été piratés. Il s’agit, toujours selon l’opérateur, des « coordonnées accessibles publiquement ou figurant dans les annuaires » qui sont concernées.

Chose assez surprenante, les numéros de téléphone mobile figurent très rarement dans les annuaires. Des dispositions sont prises pour que «les accès par des entreprises partenaires soient désormais surveillées de plus près. En cas d’activités inhabituelles, une alarme se déclenche automatiquement et les accès sont bloqués». Il est également rendu impossible la consultation d’importants volumes de données client. L’opérateur a mis en place un service pour permettre aux clients de savoir s’ils sont touchés par la piraterie de leurs données personnelles. Il suffit d’envoyer un SMS avec le texte «info » au numéro 444. Immédiatement l’opérateur Swisscom répond aussi par SMS qu’il n’y a pas de souci. Lorsque la malveillance est constatée, l’opérateur envoie le message : «Vos données client ont été détournées (sic). Swisscom n’a pas constaté à ce jour aucune utilisation abusive.  Dans ce cas de figure, Swisscom suggère un seul conseil : installer son filtre gratuit contre les appels publicitaires, appelé «Callfilter», pour se prémunir contre ces nuisances potentielles.L’opérateur affirme avoir pris les dispositions nécessaires pour qu’un tel désagrément ne se reproduise plus.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article