Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Dans un communiqué de presse n°008 du dimanche 11 février 2018 parvenu dans les mains de notre correspondant spécial à Bonn en Allemagne, Éric Mocnga Topona, au nom de monsieur Abbas Al-Hassan qui eut signé pour le compte du Comité exécutif, la Convention Tchadienne pour la défense des droits de l'homme (CTDDH) condamne avec la dernière énergie les agissements barbares et antidémocratiques de la police survenus hier lors de la manifestation des étudiants suite à l'appel lancé par l'Union Nationale des Étudiants du Tchad(UNET). La CTDDH exige que les 96 personnes arrêtées et sauvagement torturées soient libérées sans délai, et que les responsables de ces violations des droits de l'homme identifiés et poursuivies. La CTDDH s'indigne par ailleurs de la présence parmi les détenus arbitrairement arrêtés des mineurs et estime que leur détention tout comme celle des autres est inadmissibles.

En effet selon monsieur Abbas Al-Hassan l’auteur de ce communiqué de presse, la police assujettie aux ordres du dictateur Deby, a une fois de plus fait un usage excessif de la force contre des paisibles citoyens qui manifestaient les mains nues. Des arrestations et des tortures avaient été sans discernement commises sur des innocents qui n'avaient pourtant rien à voir avec les manifestations .Poussant plus loin leur cruauté, les militaires déguisés en policiers avaient lancés des gaz lacrymogènes dans les locaux d'une Église , blessant quelques fidèles;; ceci en violation flagrante de la liberté de culte et du principe sacro-saint de l'inviolabilité du domicile au mépris de la Constitution et des instruments internationaux ratifiés par le Tchad.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article