Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

« Frères et sœurs, ne soyez pas étonnés si un jour je prends l'engagement de devenir Pasteur ou Théologien. Parce que j'aime Dieu. Parce que j'aime Jésus-Christ. Ne soyez pas non plus surpris si jamais je prends parallèlement la décision de m'engager en Politique, ce que je fais déjà d'une certaine manière. Parce que pour moi, le fait social, le fait politique, la science du pouvoir et la foi ne sont pas incompatibles. Du tout. Et Martin Luther King l'avait compris, lui qui fut Pasteur à 18 ans, Docteur en théologie à 25 ans, lui qui aida à libérer les captifs un peu partout dans le monde. Quelques rares Chrétiens le comprennent également aujourd'hui. Pourquoi ? » C’est Don Ebert, ce jeune analyste politique que notre Rédaction publie souvent les analyses politiques qui expose publiquement son rêve dans un sermon  offensif à la manière de «I have a Dream» de Martin Luther King, le défunt pasteur noir né à Atlanta le 15 janvier 1929 et assassiné le 4 avril 1968 à Memphis. Il était un pasteur baptiste afro-américain,  et militant non-violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté.

Don Ebert décide d’expliquer les raisons de son rêve  à ses Frères et sœurs comme il les nomme lui-même : « Parce qu'attendre que Dieu descende du Ciel pour résoudre nos problèmes sociétaux n'est pas biblique ; et ce n'est pas pour rien que Dieu nous a donné l'intelligence, la sagesse et le discernement. Il est temps de déconstruire certaines illusions prises pour vérités. Il est temps de faire connaître Jésus-Christ autrement que dans nos cellules de prière, synagogues et/ou Chapelles. Les gens n'y meurent pas plus que tout autour de nous ».

Il insiste en disant que : « Jésus lui-même n'avait pas d'église, tu le sais ? C'est un simple accessoire après tout. Il se préoccupait plus de ce qu'il pouvait faire pour aider les gens, pour aider les pauvres, pour guérir les malades, pour dire la vérité aux rois, et donc aux hommes politiques, pour prêcher la Paix, l'Amour vrai, le Pardon, la Fraternité, etc., tout cela partout où il passait, c'est-à-dire dans les villages, les villes et les rues. La preuve ? Il a été crucifié pour cela ! Oui, parce qu'il est écrit que nous devons être « Le sel et la lumière du monde », et non pas « Le sel et la lumière des églises. Jésus a fait sa part, il était {est {même le bel exemple d'activiste social et politique ».

Et il poursuit encore dans ce paragraphe : « Si tu es Chrétien, et que tu crois encore que le Salut est personnel, tu as besoin d’être délivré. Si tu es Chrétien, et que tu crois que le fait de s'engager pour la cause de sa société ou de son monde est contraire aux enseignements bibliques, tu as besoin d’être délivré. Si tu es Chrétien, et que tu crois qu'en restant cloîtré dans les murs de l'église, tu réussiras à changer les choses et à prêcher Jésus-Christ que tu veux que les autres acceptes, tu as sérieusement besoin d’être délivré. Si tu es Chrétien, et que tu crois qu'en restant dans ton confort tu aideras à résoudre les problèmes du monde, tu as besoin de délivrance ».

Enfin, il arrive au terme de ses explications, mais il ne fléchit pas du tout, surtout que c’est pour la seconde fois que Don Ebert comme l’Apôtre Saint Paul de la Bible, affiche clairement sa foi chrétienne : « Mais franchement, quelle est la validité de ta foi ? Quelle est sa réalité dans ta vie ? Quel est son enracinement ? Et le pauvre qui est juste en face de toi ? Et cette veuve ? Et cet orphelin ? Et cette malade ? Qu'est-ce que tu en fait ? C'est à toi, à nous, avec d'autres comme de bien entendu, de changer le visage de nos sociétés ! Sinon restons dans nos mystérieux coins, et attendons le Bon Dieu qui viendra nous Sauver de ce que nous traversons. Karl Marx n'avait pas totalement tort... »

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article