Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Les choses commencent à tourner très mal pour le régime de Joseph Kabila Kabange. Car,hier mercredi 14 février 2018, cinq personnes sont mortes et 11 blessées mardi lors d'un accident du cortège du président Joseph Kabila sur une route du sud-ouest de la République Démocratique du Congo(RDC), eut appris l’AFP auprès de la présidence congolaise. « Hier soir, sur la route de Matadi à la hauteur de Kimpese, un véhicule de l'escorte présidentielle a été heurté par un poids lourd qui transportait du ciment », a déclaré à l'AFP Yvon Ramazani, expert en communication à la présidence de la RDC. « Trois militaires de la garde républicaine ont été tués dans cet accident mais aussi deux riverains qui se trouvaient sur le lieu », a-t-il ajouté.

 Sept militaires et quatre civils ont été blessés, selon monsieur Ramazani qui a expliqué que la pluie était à l'origine de l'accident. Le président Kabila « est resté sur place jusqu'à l'arrivée des secours et a supervisé personnellement l'évacuation des blessés et des morts par ambulance », a ajouté cette source. La garde républicaine est l'unité chargée de la protection de monsieur Kabila, qui revenait de Matadi, chef-lieu de la province du Congo central (sud-ouest) où il séjournait depuis le week-end. Mercredi, monsieur Kabila devait recevoir à Kinshasa les présidents du Congo-Brazzaville Denis Sassou Nguesso et d'Angola João Lourenço pour une réunion tripartite. Les accidents sur les routes congolaises sont souvent meurtriers. L'excès de vitesse, le mauvais état des routes ou encore la surcharge des véhicules en sont souvent les causes. Kimpese est située à 220 km dans le sud de Kinshasa, le long d'une de meilleure route de la RDC.

Eric Mocnga Topona, correspondant spécial à Bonn en Allemagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article