Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le Niger est confronté comme tant de pays africains au phénomène de contrebande, qui se traduit par un manque à gagner pour le trésor public. Plus de 300 000 litres d’essence de contrebande ont été saisis par la douane nigérienne. Introduit frauduleusement au Niger depuis le Nigéria voisin, l’essence de contrebande alimente les points de vente informels situés parfois à proximité des stations de service. Une série d’actions coups de poing a permis de saisir cette impressionnante quantité de carburant dans les rues de la Niamey, la capitale nigérienne.

La première phase de l’opération dite «Zéro point de vente illégal » de carburant, a été un succès, selon des sources officielles proches des forces de l’ordre nigériennes. L’opération a permis de démanteler les points de vente illicites de carburant et d’appréhender les contrevenants. Rien n’est fini car l’opération entrera dans sa phase ultime dans les prochains jours afin de débusquer les poches de résistance possibles.

A Niamey, l’essence de contrebande est régulièrement vendue par des détaillants qui s’affichent allègrement près des stations de service. Le Niger est devenu producteur du pétrole avec 20 000 barils jours depuis 2011. Mais l’ampleur de la contrebande de carburant en provenance du Nigéria inquiète les autorités, qui cherchent à endiguer sinon à freiner le phénomène. Ce carburant frauduleusement importé se vend souvent deux fois moins cher qu’à la pompe, où l’essence est vendue au Niger 540 Fcfa le litre. Ce trafic implique beaucoup des gens y compris d’influents commerçants et personnalités politiques soupçonnés d’y participer également. Le manque à gagner pour le Trésor nigérien dû à ce trafic se chiffrerait à plusieurs milliards de Fcfa par an en taxes et en impôts.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article