Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Les autorités indiennes ont annoncé dimanche la disparition d’un pétrolier avec tout son équipage de 22 membres dans le Golfe de Guinée, où la piraterie est très active. Le bateau d’origine panaméenne transportait 13 500 tonnes de pétrole et mouillait à Cotonou, au Bénin, avant de disparaître jeudi dernier. « Notre mission à Abuja est en contact avec les autorités béninoise et nigérianes en vue d’obtenir leur aide pour localiser le bateau », a indiqué Raveesh Kumar, porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères. Le dernier contact avec l’équipage remontait à jeudi, selon la compagnie maritime hongkongaise Anglo-Eastern affrétant le pétrolier.  « Les autorités ont été alertées et réagissent. Notre priorité première est la sécurité de l’équipage », a-t-elle publié sur Twitter.

 

Les médias locaux signalent déjà qu’il s’agit du second bateau disparaissant dans cette région au cours du mois écoulé. En janvier, le MT Barret avait été porté disparu. Les membres de l’équipage essentiellement indien ont été relâchés six jours plus tard après le versement d’une rançon, selon le Hindustan Times. Le Bureau maritime (BMI) a recensé 180 actes de piraterie en mer l’an passé, le plus bas niveau depuis 1995.  Sur 16 incidents où des bateaux ont essuyé des coups de fau à travers le monde, sept ont été recensés dans ce golfe, selon le BMI. Il faut aussi rappeler qu’en 2017, le Golfe de Guinée situé à l’ouest de l’Afrique, est demeuré un point chaud de la piraterie maritime.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article