Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

A l’instar de quelques pays et institutions donateurs, le président de la Commission Jean-Claude Juncker a profité de l’ouverture d’une conférence internationale sur le Sahel à Bruxelles pour confirmer ce vendredi, la contribution supplémentaire de 50 millions d’euros de l’Union européenne en faveur du financement de la force conjointe G5 Sahel. Cela s’ajoute au même montant déjà apporté à cette force du G5. L’UE rejoint ainsi l’Arabie Saoudite au rang des principaux contributeurs avec 100 millions chacune d’elles. La force G5 Sahel en gestation devrait mobiliser 5000 hommes sur le terrain.

 

Ces militaires doivent venir des 5 Etats membres directement concernés par la menace terroriste. Ce sont notamment le Mali, le Burkina Faso, le Niger, le Tchad et la Mauritanie. Monsieur Juncker a exhorté les autres donateurs à faire preuve d’efforts supplémentaires en cette journée de conférence internationale. L’enjeu au Sahel prend en compte la dimension humanitaire, sécuritaire et coopération au développement. L’objectif commun est d’endiguer les sources d’insécurité en Afrique qui risqueraient de se reporter sur l’Europe. Le Sahel ne doit pas servir de nouveau terrain au terrorisme, après la débâcle de l’Etat islamique en Syrie et en Irak. L’instabilité persistante en Libye constitue une source de préoccupation constante pour l’ensemble des pays limitrophes et aussi pour la communauté internationale. La force G5 Sahel aura besoin d’un budget de 400 millions d’euros pour la rendre opérationnelle sans compter les 250 millions pour sa mise en place. 

D.P

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article