Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Dans un communiqué de presse N° 003/BE/1VPCREC/SNCNT/2018 signé depuis le jeudi 25 janvier 2018 du secrétaire national à la communication et aux nouvelles technologies, monsieur Laring Baou pour le compte du Bureau exécutif, via 1ère Vice-présidence chargée des relations extérieures et de la communication, L’Union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR) constate avec inquiétude que le Haut Conseil de la Communication (HCC) met de la pression sur les médias privés : « la radio Nada de Moundou est suspendue parce qu’elle n’aurait pas respecté, dans son programme, les journées de deuil décrétées par le Gouvernement suite au décès du Président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques ; depuis mardi 23 janvier, le Directeur de Publication du journal Al-Chahed est maintenue à la Police Judiciaire pour avoir publié un article sur la coopération Tchad-Turquie et que cela serait sur instruction du Président du HCC ; ce mercredi 24 janvier 2018, le Président du HCC publie un communiqué mettant en garde les médias qui parleraient des sujets qui menaceraient la cohésion sociale ou qui inciteraient à la haine contre les groupes ethniques ».

Sur ce point mentionné ci-dessous, monsieur Laring Baou n’a pas tort quand il constate au nom de son parti politique qu’il ya un manque de communication entre les organes de presse et le HCC. Ainsi, L’UNDR tient à rappeler que c’est l’injustice, que pratique le Gouvernement de façon ostentatoire, qui peut conduire à un soulèvement et non le fait d’en parler. C’est comme si aucun Tchadien ne sait ce qui se passe et qu’on doit le lui dire pour qu’il agisse. Ensuite, comment les médias peuvent-ils être plus objectifs dans le traitement de l’information quand le régime en place ferme la porte au dialogue et ne partage pas les informations officielles ? De ce qui précède, l’UNDR invite le HCC à communiquer avec les médias et à privilégier le dialogue et l’éducation, au lieu de les réprimer systématiquement, et exige la libération du Directeur de Publication du journal Al-Chahed.

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article