Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Silence Radio Ras-Le-Bol citoyen depuis le continent Américain pour le Tchad, s'adresse par le biais de son Coordinateur Djonabaye Mbaidanem au président Tchadien et à son peuple! Message ci-dessous.

Chers responsables ou Directeurs de Publication des différents médias tchadiens locaux et ceux de la diaspora, en vous adressant ses vœux de nouvel an et heureuse année 2018,la Rédaction du journal numérique Regards d’Africains de France vient vers vous pour savoir un ou plusieurs événements politiques, des faits économiques ,sociaux ou autres qui ont le plus marque la publication en 2017 ou la diffusion de votre journal papier, numérique, Radio ou Télévision , tout en ne pas oubliant de mentionner les raisons fondamentales. Et en tant que premiers responsables, quels messages (vœux) formulez-vous à l’endroit de vos lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs de votre pays ou ceux d’ailleurs ? A titre facultatif, quel message lié à une de ses décisions politiques qui a le plus retenu votre attention en bien ou en mal ou naturellement des suggestions, tenez-vous adressé au président de la République de votre pays, Idriss Deby Itno ? Une de plus que l’année 2018 soit porteuse de succès dans toutes vos entreprises. La Direction

Le quatrième responsable à réagir à notre demande est le Coordinateur pour le Mouvement « Ras-le-Bol Citoyen » et responsable de la Radio portant le même nom, monsieur Djonabaye Mbaidanem, depuis les Etats-Unis et le Canada : « L’année 2017 a été riche en évènements politiques au Tchad. Néanmoins, les 16 mesures d’austérité prises par le gouvernement pour juguler la crise financière a retenu particulièrement l’attention de notre Radio Ras le Bol.  De nombreuses émissions, entrevues et consultations ont été couvertes par notre radio. Ces mesures jugées impopulaires et prises unilatéralement par le gouvernement tchadien selon l’opposition et surtout les grandes structures syndicales ont vu la réduction à 80% des indemnités des agents des services publics. Les étudiants ont vu leurs bourses supprimées. Elles ont pollué le climat politique et social déjà précaires et délétères et continuent de menacer la confiance notamment entre les syndicats et le gouvernement. En plus du caractère non conventionnel dénoncé, l’irrecevabilité de ces mesures par les syndicats se justifie aussi par la constatation de nombreux détournements des deniers publics par des individus proches du régime. Ils jugent que les fonctionnaires tchadiens ne méritent pas de subir de telle sanction comme réponse d’une crise provoquée qui pourrait être corrigée par le recouvrement des fonds détournés.

 Aucun terrain d’entente n’a été trouvé jusqu’à là ce qui fait craindre la reprise des grèves générales illimitées ayant tendance à paralyser un système déjà mourant. Un autre évènement politique aborde en 2017 par notre radio dans la perspective de couvrir en large cette année c’est le projet commémoration des 10 ans de disparition de professeur Ibni Oumar Mahamat Saleh initié par une plateforme des organisations de la société civile (OSC) et plusieurs partis politique de l’opposition. Le projet est placé sous le titre « « Non à l’oubli et à la prescription judiciaire ». Un projet de caravane d’activités de lutte contre l’impunité et les disparitions forcées au Tchad ont été prévues du 3 Février au 30 Aout 2018 partout dans le monde. Et en tant que premiers responsables, quels messages (vœux) tenez-vous formulés à l’endroit de vos lecteurs, auditeurs ou spectateurs de votre pays ou ceux d’ailleurs ? Nous formulons les vœux d’espoir, de réussite et de santé à tous les auditeurs et auditrices de notre radio et surtout à l’endroit de tout le peuple tchadien.

Qu’’il croit au changement et au progrès. Que le peuple tchadien ne désespère pas et qu’il ne cède surtout pas à l’abattement, aux manœuvres d’intimidation et de peur érigés en mode de gouvernance par le régime illégitime et sanguinaire d’Idriss Deby Itno et son système. Nous souhaitons enfin que l’année 2018 soit une année d’unité entre tous les acteurs qui luttent inlassablement afin que le rêve de changement politique tant souhaité par les tchadiens dans leur écrasante majorité puisse se réaliser. A tous les peuples du monde qui souffrent des dictatures, que cette année soit une année de libération totale et que leurs aspirations soient atteintes. Que chacun et chacune soit guidé(e) par ces paroles très inspirantes du grand poète, romancier, et homme politique de notre temps Victor Hugo dans les Misérables lorsqu’il s’exclama:  « Tenter, braver, persister, persévérer, s'être fidèle à soi-même, prendre corps à corps le destin, étonner la catastrophe par le peu de peur qu'elle nous fait, tantôt affronter la puissance injuste, tantôt insulter la victoire ivre, tenir bon, tenir tête ; voilà l'exemple dont les peuples ont besoin, et la lumière qui les électrise. » Nous avons réalisé une émission de vœux intitulée « Halo Bonjour » le 30 Décembre 2017.

Les mots et expressions dominant des vœux étaient « vrai changement », alternance politique, un pays debout. Les auditeurs et auditrices ont clairement exprimé leur soif de voir une alternance apaisée s’opérer au Tchad cette année. L’exigence d’un changement de régime politique est une aspiration largement exprimée par la grande majorité des tchadiens. Après 27 ans de règne sans partage, le Tchad est à terre. Nous invitons Idriss Deby Itno s’il aime son pays et s’il veut faire éviter un bain de sang au pays de Toumaï à rendre le tablier et permettre au Tchad de réussir une transition politique digne et stable pouvant conduire à une alternance politique pacifiques. L’arrestation, la séquestration et la privation des libertés des membres de l’opposition politique et des défenseurs des droits de l’homme sont devenu le nouveau normal surtout depuis les élections présidentielles très controversées du 10 Avril 2016. Tous les signaux sont actuellement au rouge. La crise postélectorale accentuée de la crise socio-économique a plongé le pays dans un gouffre très profond. Les salaires restent impayés pendant des mois. Les écoles ne fonctionnent plus bien à cause des grèves générales répétées.

Une année académique universitaire s’étend sur trois années civiles. Les difficultés sont telles que tchadiens ont du mal à s’assurer même un repas par jour.  Bref, le Tchad est une bombe couvée et les indicateurs sont connus mais cela n’a pas empêché à la communauté internationale et la plupart des partenaires de maintenir leur soutien inconditionnel au régime. Une table ronde de présentation du Plan National de Développent (PND) s’est tenue à Paris en Septembre 2017 ou les partenaires ont fait des promesses à hauteur de 20 milliards de dollars. La vraie classe de l’opposition politique et les OSC ont boycotté ce que beaucoup caractérisent d’escroquerie financière sur le dos du peuple tchadien.

Le Tchadien ne croit plus à la capacité du régime en place d’assurer une bonne gestion des ressources. La gestion calamiteuse du gouvernement tchadien a été mise à nue par des nombreux rapports des ONG internationales notamment SWISSAID La gestion calamiteuse du gouvernement tchadien a été mise à nue par des nombreux rapports des ONG internationales notamment SWISSAID. En raison de tout ceci, bien que l’initiative soit noble les tchadiens ne font pas que les retombées de ce PND pourraient améliorer leurs conditions précaires. Selon plusieurs observateurs de la situation politique, les fonds mobilises seraient détournés et le pays serait enfoncé davantage dans des dettes. Si en 27 ans de pouvoir avec des ressourcés de son brut, le régime de N'Djamena a brillé par la médiocrité de sa gestion financière ce n’est pas ce PND qui lui permettrait de sortir le Tchad de l’impasse économique qu’il a lui-même créée ».

Propos recueillis par Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article