Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Tout en saluant le soutien d’Emmanuel Macron à ses initiatives dans son communiqué de presse du mercredi 03 janvier 2018, RSF appelle le président français à entretenir avec ses homologues étrangers un dialogue bilatéral franc et sans concession. En effet dans ce communiqué de RSF, Lors de ses vœux à la presse, le président a plusieurs fois fait allusion aux initiatives de RSF. L’organisation salue la détermination du chef de l’Etat en faveur de la défense de la liberté de la presse. Elle sera vigilante sur le plein respect des libertés journalistiques dans le cadre des réformes ébauchées. Lors de ses vœux à la presse, ce 3 janvier au Palais de l’Elysée, Emmanuel Macron a évoqué les violences commises contre les journalistes, « cibles privilégiées » selon lui. Comme Reporters sans frontières (RSF) le dévoilait dans son bilan publié le 19 décembre, 326 sont actuellement en détention et 65 journalistes ont été tués au cours de l’année 2017 dans le cadre ou en raison de l’exercice du journalisme : 1035 journalistes ont été tués depuis 15 ans, ces homicides demeurant impunis neuf fois sur dix.« RSF se félicite de l’attention apportée par Emmanuel Macron à la répression dont sont victimes les journalistes, déclare Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. 

Les responsables de cette organisation de défense des Droits des journalistes révèle que le président Erdogan effectuera une visite prochaine en France, peu avant que le président Macron se rende en visite officielle en Chine. Emmanuel Macron, qui évoquait la prolifération des « fake news », a évoqué l’idée d’une régulation pour lutter contre les fausses nouvelles notamment en période électorale. RSF s’exprimera sur ce projet lorsqu’un texte sera proposé. Le chef de l’Etat a par ailleurs déclaré soutenir une réflexion de RSF sur les principes journalistiques. Cette démarche fait l’objet d’un travail interne important autour des questions d’indépendance, de transparence de déontologie et de qualité, qui a été discutée lors d’une réunion avec environ trente grands médias européens, associations et syndicats à Bruxelles le 29 septembre dernier. L’initiative est à l’ordre du jour de la prochaine réunion du conseil d’administration de RSF, le 9 janvier.

RSF pense que la nomination d’un représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la protection des journalistes, que le chef de l’Etat a à nouveau appelée de ses vœux, constituerait une réponse institutionnelle forte au niveau international. RSF mène campagne depuis 2015 pour la création de ce mécanisme concret d’application du droit international et nous sommes satisfaits des premières mesures prises par Antonio Guterres, en attendant qu’il aille plus loin. » Face à la gravité de la répression des journalistes et des menaces pesant sur le journalisme dans les dictatures et dans les « démocraties illibérales », notamment en Turquie et en République populaire de Chine, RSF appelle donc comme ceci étant déjà dit ci-dessus le président de la République à entretenir avec ses homologues étrangers un dialogue bilatéral franc et sans concession.

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article