Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

C'est vrai que d'une certaine manière nous contribuons tous à l'édification, je l'espère, d'une conscience africaine que nous souhaiterions, dépouillée de tout complexe et exigeante de plus de patriotisme et de sentiment national. Ce qui implique que les uns et les autres, nous puissions être capables de défaire ces nœuds qui paralysent nos esprits et notre capacité à combattre cette gouvernance autocentrée et égoïste. Une gouvernance dont la seule raison d'être est le pillage des ressources naturelles et la destruction, sinon la médiocratisation des ressources humaines et leur condamnation à l’errance et à l'exil. Les vraies forces du mal ; celles, sources du mal être, du mal vivre et de l'humiliation des Africains, nous ne devons pas les chercher ailleurs. Ce sont nos propres gouvernants. Pas tous, certes mais la grande majorité d'entre eux. Toute cette classe dirigeante pour laquelle faire de la politique ne consiste pas à trouver des stratégies pour gérer la cité et ses ressources, en prenant les ressources humaines, les populations, comme moyens de cette politique, et en même temps comme unique fin de celle-ci. Des ressources humaines dotées d'extraordinaire capacités physiques et intellectuelles potentielles ou effectives, l'Afrique en a à revendre.

Des ressources naturelles, agricoles, halieutiques, forestières, minières et énergétiques, l'Afrique est sûrement de loin, le continent qui en est le plus doté, au 21ème. Dès lors l'unique démarche qu'il reste à entreprendre est de mettre délibérément en synergie ces ressources. Veiller â la bonne santé des enfants et des adultes pour assurer aux pays des esprits sains dans des corps sains. Veiller à fournir la meilleure éducation et des formations adéquates aux jeunes pour pourvoir un marché du travail dynamique et compétitif, offrir un environnement sain et sécure afin de permettre aux populations de s'épanouir et ce faisant se consacrer avec enthousiasme à leurs activités professionnelles. Toutes entreprises à portée des politiques africaines qu'aucune prétendue entrave françafricaine n'aurait compromise. Car les capitalismes quoiqu’en fortes rivalités préfèrent des partenaires efficaces et des marchés prospères et organisés sinon les pays d'Asie et d'Asie du Sud Est n'en seraient pas à leur stade de développement actuel. L'échec étendu sur plusieurs décennies constaté et consommé, il est temps d'éradiquer le mal par la racine en faisant avorter tous ces projets de dynastisation féodale des pouvoirs africains et de promouvoir une nouvelle génération de dirigeants.

Nadjikimo Benoudjita, publication autorisée depuis Canada

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article