Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Docteur Modestine Carole Tchatchouang Yonzou, cette Africaine du Cameroun et s’identifiant clairement à la : « Fille de la montagne sacrée !!! », commence tout d’abord son constat amer sur ce qui se passe dans son continent, là où elle tire ses origines en disant :« La prochaine fois que j'entendrai quelqu'un dire que l'homme noir n'est pas intelligent et ne s'aime pas, je lui prêterai une oreille attentive ! Qui sait ! Peut-être ont-ils raison ? Pourquoi l'homme noir a-t-il toujours participé à la destruction ou la perte d'autres hommes noirs à travers l'histoire ? ».

D'une question à d’autres questions, Docteur Modestine Carole Tchatchouang Yonzou se demande : « Pourquoi les noirs ne s'aiment pas ? Pourquoi faut-il toujours qu'ils s'entre-tuent même dans la tragédie ? Pourquoi ont-ils toujours préféré faciliter le travail de l'ennemie plutôt que de s'unir en cas de tragédie ? Est-ce dû à l'ignorance, le manque d'éducation ou simplement le désamour ? Quelqu'un pour nous élucider sur ces questions ? » Et là, cette fille de la montagne sacrée revient aux explications de façon profonde : « Du temps de l'esclavage, les noirs collaboraient avec les esclavagistes et les aidaient à captiver les noirs dans les zones difficiles d'accès. Pour prendre un exemple sur les évènements que nous vivons depuis plus d’un an au Cameroun, Les Anglophones se font assassiner par un régime autocratique et anthropophage qui n’a pour seul ambition que de s’éterniser au pouvoir avec l’approbation de la majorité des Francophones. C’est avec plaisir qu’ils appellent à l’assassinat de leur propre frère et se délectent du sang des innocents versés. Plus récent encore, les pauvres africains sans défense fuyant la dictature et la misère en Afrique pour aller chercher du pain sous d’autres cieux se font massacrer et au mieux vendre comme esclaves sur les marchés Libyen sans qu’aucun dirigeants Africain ne daigne lever le petit doigt pour dénoncer ces atrocités. Comment aurait-il pu en être autrement s’ils n’ont pour seul programme politique être présidents à vie ? »

On croyait que Docteur Modestine Carole Tchatchouang Yonzou a déjà terminé de se poser des questions sur son continent. Mais pas pour l’instant. Elle s’interroge : « Pourquoi les noirs ne s'aiment pas ? ». Et pratiquement cette question revient pour la seconde fois, sinon pour la troisième et là elle se lance elle-même à apporter des éléments de réponses à ses propres questions : « Pendant que les populations d'Afrique meurent de faim, de misère, de manque de soins, les chefs d'états et ministres pour la plupart détournent des milliards et des milliards qu'ils vont cacher dans les banques en Europe et y vont pour se faire soigner. Rarement sur le continent noir, vous entendrez l’histoire des héros et des martyrs qui ont fait le sacrifice de leurs vies pour le bien de tous. Si vous voulez trouver le vrai sens de ces mots, allez faire un tour chez les autres. Les mots qui minent le continent de Kunta Kinte sont : trahison, coup d'Etat, détournements, enrichissement illicite etc. Tenez par exemple, aujourd’hui, les Africains pleurent Kadhafi, pourtant, ce sont ces mêmes Africains qui l’ont trahi et livré aux blancs. L’union Africaine ayant signé un accord consistant à aller bombarder la Libye. D’ailleurs, les histoires de trahisons semblent être la seule constance du continent des hommes à la peau d’ébène. Inutile de ressasser celle de Thomas Sankara assassiné par son frère et ami Blaise Compaoré ».

Et une fois de plus, une autre question tombe dans le panier de docteur Modestine Carole Tchatchouang Yonzou : « Que dire de Patrice Lumumba et que sais-je encore ? ». Et là elle se résigne : « Je commence réellement à donner raison à ceux qui disent que l’Homme africain ne s’aime pas. Tenez par exemple, les Juifs ont connu l'horreur de la Shoah, pourtant, nous n’avons jamais entendu dire qu’un Juif y a contribué où appeler à gazer d'autres Juifs. Ils sont restés solidaires dans l’épreuve et aujourd’hui, tous constituent un des peuples les plus puissants de l’humanité. Cette même solidarité est observée chez les Arabes, ce qui a permis l’expansion de l'Islam à travers le monde. Ils sont craints de tous et en France par exemple, aucun flic n'ose arrêter un Arabe dans la rue devant d'autres Arabes, ça dégénère vite en une guerre urbaine ! Faisons un tour en Russie, ce peuple est plus que unis et résultat de course, aucun ennemi extérieur ne peut rien contre eux, ni les exploiter ».

Puis elle s’interroge à nouveau :« Que dire de la Chine ? » Et là la fille de la montagne sacrée pense que la Chine populaire se veut une nation puissante et aucune puissance étrangère n'a jamais réussi à les diviser ou les déstabiliser. Un seul Chinois ne peut-être réprimer dans le monde sans que ça ne crée un incident diplomatique très grave. Comment oublier la solidarité du peuple Japonais devenu 3ème puissance mondiale malgré Hiroshima et Nagasaki. Et en guise d’une première conclusion, cette jeune internaute et analyste camerounaise installée en France, interpelle ses frères africains comme si elle ne sort pas de ce continent : « Pourquoi les africains sont-ils les seules à se désunir et à se trahir même quand ils sont collectivement victimes d'injustices et de tragédies ? Est-ce parce qu'ils ne s'aiment pas ou sommes-nous juste des hommes de moindre intelligence ? ». Et là, c’est la fin de son parcours avec une note assez heureusement de sa part : « Fort heureusement, nous avons quelques rares noms à l’instar de Thomas Sankara, Patrice Lumumba, Nelson Mandela, Ernest Ouandie, Felix Roland Moumie, Um-Nyobe, Sekou Toure pour nous donner l’espoir que le jour pourra un jour se lever sur ce continent dans le noir... !!!Pour ma part »

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article