Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le groupe Etat islamique continue de frapper malgré sa débâcle en Irak et en Syrie. Un Djihadiste de l’EI a encore sévi en Egypte, où neuf personnes ont été tuées vendredi dans la banlieue sud de la capitale égyptienne, au cours d’une nouvelle attaque contre la minorité chrétienne en Egypte. L’attaque dans une église a aussitôt été revendiquée par le groupe Etat islamique (EI).  Plus de 100 morts sont enregistrés parmi les Coptes d’Egypte visés depuis un an par des attentats d’envergure de l’organisation extrémiste. Selon le ministère de l’intérieur égyptien, un djihadiste recherché pour des attaques contre la police avait été blessé et interpellé après avoir tué neuf personnes et blessé plusieurs autres. L’assaillant était muni d’un fusil d’assaut, de munitions et d’une bombe qu’il envisageait de faire exploser dans l’église Saint-Mina à Helouane.

Deux personnes ont d’abord froidement été abattus dans un magasin ensuite il s’est dirigé vers l’église et en a tué sept autres, dont un officier. Des responsables de la police ont indiqué que cinq gardes de sécurité ont également été blessés. L’assaillant a ouvert le feu à l’extérieur de l’église et tenté de donner l’assaut au bâtiment, ont-ils ajouté. C’est via son organe de propagande Amaq que l’EI a revendiqué l’attentat à travers un communiqué. Dans un communiqué émanant de la présidence égyptienne, cette attaque « renforcerait la détermination (du gouvernement) à débarrasser le pays du terrorisme et de l’extrémisme ». Les images choquantes et insoutenables diffusées sur les réseaux sociaux montrent un homme barbu portant une veste avec des munitions étendu sur le sol, à moitié conscient alors qu’il se faisait menotter.

 Le lieu de l’attaque était bouclé par la police, à quelques jours de la célébration de Noël par les Coptes, prévue le 7 janvier. Des funérailles collectives ont été organisées dans une autre église à Helouane tandis que le pape copte Tawadros a assuré dans un message de condoléance que l’Egypte « demeure forte et capable de défaire les forces obscurantistes ». La France n’a pas tardé à régir pour condamner un « acte de haine » et renouvelé son « soutien dans la lutte contre le terrorisme », selon le ministère des Affaires étrangères. D’autres pays alliés du golfe comme l’Arabie saoudite, les Emirats arabes Unis ont également condamné l’attaque et assurent le peuple égyptien de leur soutien indéfectible.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article