Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Des révélations sur les raisons pour lesquelles la quantité de vivres offertes par la coalition de l'opposition démocratique était aussi ridiculement maigre. Jeudi dernier, la Coalition démocratique a suscité les railleries des Togolais lorsqu'une délégation de ce regroupement de 14 partis politiques de l'opposition a entamé tambour battant une tournée dans les prisons du Togo pour offrir des vivres à leurs militants détenus pour s'être rendus coupables d'actes de violences, d'agressions et de vandalisme lors des diverses manifestations qu'ils ont organisées à Lomé et dans d'autres villes du pays. En effet, alors que l'on s'attendait à voir débarquer dans les cours des prisons, des camions entiers chargés de sacs de riz, de conserves, de pâtes alimentaires, de bidons d'huile et de viande de bœufs fraîchement abattus, ce sont de minuscules sacs bafana aux trois quart vides que le chef de file de l'opposition et sa suite sont allés déposer aux pieds de ces pauvres citoyens, au grand désarroi de ces derniers.

Ces quelques grains de riz et de petites boîtes de tomates remis à ces militants correspondent-ils aux 410 000 fr que chacun des députés de l'opposition étaient censés verser pour leur venir en aide ? Eh bien NON !!! La raison ? Parce qu'après avoir crié à la tentative de corruption lorsqu'ils ont découvert que leurs comptes bancaires s'étaient mystérieusement enrichis de 410 000 Fcfa, et annoncé qu'ils comptaient mettre collégialement ces sommes dans une caisse de secours aux militants blessés et emprisonnés, nos députés se sont rapidement rebiffés suite aux explications fournies par la questure de l'Assemblée nationale sur l'origine de ces surplus d'indemnités. Beaucoup ayant même reproché à Isabelle Manavi Ameganvi d'être allée trop vite en besogne en faisant l'annonce fracassante de la décision de la Coalition de récupérer l'argent chez tous les députés de l'opposition pour constituer une caisse de solidarité. Ainsi, au moment de déposer les 410 000 dans la cagnotte, on ne vit pas grand monde. Même les quelques rares députés qui se sont résolus de mauvaise grâce à le faire n'ont finalement donné que des miettes. 
Nous nous sommes procuré la liste des cotisants et les montants déposés. Elle se présente comme suit :

- Fabre Jean-Pierre : 125 000 fr
- Ameganwi  Manavi Isabelle : 75 000 fr
- Lawson  Patrick : 35 000 fr (arrachés de force de ses mains)
- Me Doe Bruce: 180 000 fr
- Gogue Aimé Tchaboré : 90 000 fr
- Kampatibe Nagbandja François : 23 500 fr
- Apevon Dodji Paul : 150 000 fr
- Ouro-Akpo Tchagnao : 55 000 fr
- Kissi Jean : 14 500 fr(Sources togolaises)

Tous les autres députés de l'opposition ont catégoriquement refusé d'apporter leurs contributions. Djimon Oré a même déclaré n'être pas un député de l'opposition mais un député indépendant. Quant à Jean Kissi, pour justifier le montant dérisoire qu'il a déposé dans la cagnotte (14 500), il a déclaré n'avoir envoyé personne casser et se faire arrêter : « On leur a dit de marcher, pas de casser. Qu'ils nous foutent la paix, ces petits voyous » a-t-il lâché. Un leader de l'opposition extra parlementaire qui a suggéré à Fabre de renoncer aux deux millions que l'État lui verse mensuellement en sa qualité de chef de file de l'opposition pour le mois de septembre, s'est vu sèchement remettre à sa place:« fous-moi le camp avec cette idée saugrenue. Ce n'est pas toi qui m'a nommé chef de file de l'opposition » avait-il crié, fou de rage. Depuis lors, Jean-Pierre Fabre n'adresse plus la parole à ce leader politique. Voilà comment les 410 000 Fcfa de rappel de frais de transports ont semé la zizanie dans les rangs de nos politicards et révélé leur pingrerie.

Eric Mocnga Topona

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article