Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Dans un communiqué de presse envoyé depuis hier jeudi 02 novembre 2017 par un ressortissant de la communauté Baraïne de Melfi dans le département de Barh Signaka au Tchad adressé directement au président de la République du Tchad Idriss Deby Itno, cette communauté déclare ouvertement notifié son amertume préoccupation par rapport à une éventuelle nomination d’un fils de la communauté Iyal-Nass comme chef de canton sur le territoire appartenant aux autochtones Baraïne dans la Sous-préfecture de Melfi. Dans ce communiqué de presse, la communauté Baraïne considère que l’arrivée encore d’un quelconque Iyal-Nass à la chefferie traditionnelle entraînera beaucoup de problèmes. En effet, juste avant le Chef canton Iyal –Nass de Melfi, la communauté Baraïne a montré son ras-le-bol réellement car la cohabitation entre les autochtones et ceux des Iyal- Nass a atteint une envergure tel qu’elle a jugé utile de se rapprocher de ses administrateurs locaux par note du Sous-Préfet de Melfi N° 020/ RGP/RG/2016 du20/11/2016 transmis au Préfet de Barh Signaka, et au gouverneur du Guéra en leur signifiant le règlement de ce conflit par la voie hiérarchique qui évidement suivra le chemin passant par le ministère de l’Administration du Territoire et de la Gouvernance Locale, en exigeant la réhabilitation du canton Baraïne étouffé depuis un demi-siècle. C’est l’unique voie pour régler la crise relative à la réhabilitation de leur canton bloqué par des différentes forces obscures et mystiques.

« Aujourd’hui nous avons espéré profiter de l’opportunité offerte par votre politique démocratique que vous avez ouvert ,le chemin à tous les Tchadiens de jouir de leur liberté et ceux qui sont marginalisés ont eu la voie de leur épanouissement socio-économique .C’est ainsi que conformément aux instructions institutionnelles à l’instar des autres Chefferies traditionnelles réhabilitées ou crées, nous avons introduit des requêtes de nos anciennes demandes mais on a constaté qu’il y a encore un groupuscule des gens à travers leurs mauvaises interprétations qui guettent toujours nos démarches pour saper encore nos dossiers », déclare le communique de presse de la communauté Baraïne du Tchad dans la sous-préfecture de Melfi dans la région du Guéra, s’adressant ainsi au président tchadien Idriss Deby Itno. Dans ce communiqué de presse, la communauté Baraïne ajoute : « Néanmoins fidèles à nos habitudes respectant les droit de chacun, nous n’avons émis aucun signe de désapprobation de cette imposition qui est en train de se faire soi-disant de canton Melfi (pour plus de précision Melfi appartient à tous les ressortissants d’actuel Barh Signaka); et pourtant les Iyal-Nass n’ont même pas de territoire. Toutefois, monsieur le président Idriss Deby Itno, notre franchise de citoyenneté nous commande de souligner qu’une éventuelle nomination d’un Iyal-Nass sur le territoire des autochtones Baraïne introduira des effets pervers dans la localité. En espérant que vous appréciez cette préoccupation à sa juste valeur afin de vous prévenir ; tout précède nuisible, à l’épanouissement de notre chère patrie tout entière et celle de Melfi en particulier. Nous vous prions excellence d’agréez, nos salutations les plus sincères. » La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article