Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le prédicateur musulman Tariq Ramadan accusé récemment pour viol par une citoyenne française n’en a pas pour autant fini car de nouvelles accusations contre l’islamologue viennent d’être révélées par la presse suisse, début novembre 2017. Cette fois-ci, il s’agit d’une jeune femme belge qui l’accuse de pratiques sexuelles violentes et de menaces. Pour le moment, elle n’a pas encore entrepris de déposer plainte ni en Belgique ni en France. Avec cette nouvelle révélation, le ciel au-dessus de Tariq Ramadan est loin de s’éclaircir. Bien au contraire les accusations contre lui se multiplient et la liste des victimes ne fait que s’allonger jour après jour. La jeune dame déclare avoir vécu une relation consentie « cauchemardesque » avec celui qu’elle qualifie volontiers de charismatique intellectuel musulman.

Le début de leur idylle a commencé par une amitié sur Facebook pendant une période où la jeune femme était fragile. La jeune femme a donné des explications concernant cette relation sur la chaîne de télévision belge RTBF. « C’est une relation qui débute en confiance, doucement, et, au fur et à mesure, il y a des demandes perverses, qu’il peut même imposer comme condition à la suite de la relation. Il peut être très, très violent, vous agripper très violemment, attendre de vous à n’importe quelle pratique sexuelle et le demander assez agressivement. Et puis, ça redescend, mais es moments-là sont très difficiles à vivre », a-t-révélé. La chaîne désigne la jeune dame sous le nom de « Sara » pour de raison de sécurité et éventuellement pour le besoin de l’enquête au cas où elle accepterait de porter plainte contre son supposé agresseur.

Par ailleurs, elle raconte que lorsqu’elle avait souhaité rompre avec son amant, la rupture se serait mal passée : « Il promet de vous détruire, de faire de votre vie un cauchemar, il est très menaçant, et à ce moment-là on prend peur. Mo, j’ai eu peur pour ma vie », a-t-elle poursuivi. Malgré deux plaintes déposées contre lui pour viol, Tariq Ramadan a rejeté en bloc les accusations et a choisi de porter plainte à son tour pour calomnie. Les avocats de l’islamologue ont dénoncé dans un communiqué mercredi via l’AFP, ce qu’ils considèrent de « déferlement médiatique » visant leur client, et l’ont conseillé de « de ne pas s’exprimer en retour ». Un ancien agent du Ministère de français de l’intérieur, spécialiste de l’islam en la personne de Bernard Godard décrivait Tariq Ramadan en de termes peu flatteurs comme étant : « Qu’il avait beaucoup de maîtresses, qu’il consultait des sites, que des filles étaient amenées à l’hôtel à la fin de ses conférences, qu’il en invitait à se déshabiller, que certaines résistaient et qu’il pouvait devenir violent et agressif, ça oui. Mais je n’ai jamais entendu parler de viols. J’en suis abasourdi », conclut-il. Moussa T. Yowanga

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article