Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

                 Chronique de l’économiste Tchadien Kébir Mahamat Abdoulaye

Peut-on finir la rédaction du document définitif (déjà 9 mois de travaux) sur la réforme des Institutions de l'Etat, organiser le forum national avec la participation de tous les acteurs ou du moins ceux qui accepteront de participer ? Et puis organiser un referendum sur la nouvelle constitution, réviser, voter et promulguer toutes les grandes lois indispensables avec leurs décrets d'application (loi sur la décentralisation, loi électorale, lois organiques de nouvelles institutions et leur mise en place ou leur révision...) au bon fonctionnement cohérent de l'Etat reformé et finalement organiser les élections législatives, communales voir à des dates plus proches c'est à dire en 2019 ? Déjà une année et plus est perdue sans début de réformes annoncées ! Par conséquent, la méthode adoptée est-elle efficace, d'abord par la concentration des réflexions, de travail. Donc de toute la mission des reformes au sein et par la création d'un seul département en charge de la réforme des institutions même si son titulaire est reconnu par son sens de grand bosseur ? Ensuite comment peut-on faire des reformes aussi en profondeur d'un Etat qui toucheront tous les domaines dans un seul mandat et dans un contexte où, le pays est confronté à une grave crise économique et financière ?

 Dans une situation normale comme au Tchad, l'expérience a démontré que l'élaboration d'une seule loi soit par la procédure de projet de loi ou de proposition de loi jusqu'à sa promulgation et la publication de texte d'application, nécessite entre 3 à 10 mois ,voire plus pour les cas des codes pénal, procédure pénale qui ont commencé en 2014 pour être concrétisés en décembre 2016....sauf la procédure d’ordonnance qui nécessite moins assez de temps sans compter le temps pour sa ratification par l'Assemblée nationale ! Une autre situation qui nécessite une stabilité des institutions, lois et du fonctionnement de l'Etat, c'est la mise en œuvre du Programme National du Développement de 2017-2021 car, tout investisseur national, étranger lucide, bailleur de fonds averti observe attentivement ces facteurs de changement structurel, et fonctionnel de l'Etat avant de s'engager pleinement ! Alors, a-t-on commis une erreur stratégique et de méthode sur le processus des reformes plus que sur les reformes elles-mêmes ? Il ne reste que trois ans et demi pour la fin de ce présent mandat présidentiel, une année et demi perdus et par conséquent, techniquement, les temps qui restent ne suffiront pas à réaliser toutes ces reformes avant les prochaines élections législatives et même à celle de l'élection présidentielle de 2021 ! Faut-il accélérer le rythme des reformes mais suivant quels moyens humains, financiers, techniques...et du temps nécessaire ?

Publication analysée par le Directeur de Publication Moussa T.Yowanga

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article