Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Eric Mocnga Topona, le correspondant spécial de la Rédaction depuis Bonn en Allemagne a  fidèlement reproduit le discours du 03 octobre 2017 de madame l’ambassadrice (ambassadeur) d’Allemagne au Tchad, Docteur Gabriela Guellil. C’est un discours très profond, structuré d’informations crédibles et riches. La Rédaction eut estimé utile de le publier pour vous avec l’idée que chacun de vous trouverait des idées ou des mots, phrases qui répondraient à ses attentes.

 Discours d'ambassadrice de la République d'Allemagne au Tchad, Docteur Gabriela Guellil

Monsieur le Ministre,
Madame le Ministre,
Mme Secrétaire de l’Etat aux Affaires étrangères,
Excellences, 
Mesdames, Messieurs, chers amis….

1990 marque la fin de la division de l’Allemagne et de l’Europe entre l’Est et l’Ouest. En s’engageant pour l’intégration européenne, en se réconciliant avec ses voisins et en abandonnant ses allures martiales, l’Allemagne a pu créer le cadre de l’unité allemande. Permettez-moi d’exprimer cela sans vanité, mais avec fierté. Je vous remercie, chers invités, de partager la commémoration de cet événement historique avec nous aujourd’hui.1990 marque aussi le début d’une nouvelle ère pour le Tchad. Cette date constitue un souvenir émouvant pour la nation, pour les Tchadiens. J’aimerais à l’occasion de cette journée de joie pour mes compatriotes allemands rendre hommage à tous ceux qui s’engagent pour un avenir prospère, soutenable et stable de mon pays hôte le Tchad - aux plus grandes autorités, au simple citoyen, aux hommes et aux femmes, au gouvernement et à la société civile. Les défis sont énormes. Nous assistons aujourd’hui à travers le monde à une recrudescence des conflits d’intérêts. Des conflits géopolitiques. Le terrorisme. Les flux de migrants et de réfugiés. La pauvreté et la famine. Le changement climatique.

Les épidémies. L’inégalité, l’injustice. Cela nous concerne tous. Aucun État au monde est capable de régler seul les problèmes internationaux auxquels nous devons faire face. Aucune société au monde est capable de surmonter les obstacles de développement sans la cohésion de tous les acteurs nationaux et internationaux. La Table Ronde de Paris au mois de septembre sous le patronage de S.E. le Président de la République Idriss Deby Itno a mobilisé la Communauté Internationale pour montrer sa solidarité avec le Tchad – un pays en crise, entouré par des crises. Uniquement en coopérant avec des partenaires forts nous pouvons vaincre les problèmes qui freinent le progrès et menacent la paix. Au regard de nos expériences passées, l’Allemagne se sent particulièrement responsable de lutter pour la paix mondiale. Et nous sommes prêts à prendre des responsabilités au niveau international. C’est pour cela que l’Allemagne postule pour un siège non-permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies pour la période 2019-2020.Le monde est plein de ressources et de nouvelles opportunités à saisir activement. Il faut créer l’espace pour les jeunes, pour nos enfants, pour nos petits frères et sœurs afin qu’ils puissent vivre un avenir meilleur. Nous devons nous engager pour contribuer à rendre notre planète plus progressiste, plus prospère, tout en conservant nos valeurs. C’est faisable. C’est un rêve, peut-être, mais réalisable.

L'Afrique avec sa jeunesse dispose d'un trésor. Mais il faut activer cette énergie de manière systématique. permettant aux jeunes de construire leur continent, leurs pays d’origine. Sinon, l’énergie peut se muer en une force dévastatrice. L’Allemagne s’engagera, comme annoncé lors de la Table Ronde de Paris, à relancer la coopération bilatérale avec le Tchad. Une mission de la KfW et de la GIZ viendra ce mois d’octobre pour sonder le terrain…. L’ambassade va accompagner ce processus avec enthousiasme. La vitesse de réalisation de nos promesses reste peut-être modeste, mais je vous assure que notre engagement sera d’autant plus solide. Une approche allemande…. Vous me comprenez, n’est-ce pas ? Les expectations que je rencontre lors de mes contacts au Tchad sont immenses. Il ne passe pas un seul jour, ou on ne me demande une bourse, un soutien pour un projet, une aide pour une institution non-gouvernementale, un appui pour un dossier juridique. Il y’a tellement d’initiatives. La confiance que mes interlocuteurs me témoignent, me touche. Néanmoins, je serais malhonnête si je prétendais que la solution de tous les problèmes qu’on me raconte serait dans ma portée.

Je voudrais remercier mes collègues à l’Ambassade, qui ne sont pas nombreux, pour leurs contributions. Je voudrais remercier mes collègues du Corps Diplomatique et mes partenaires allemands et tchadiens pour leur coopération. Ma mission ici à N’Djamena a débuté le 3 octobre passé. En une année, qui est passée comme une flèche, j’ai trouvé des amis, des gens formidables auxquels j’ai réservé une place dans mon cœur, qui est suffisamment grand pour en accueillir encore plus…. Je vous encourage de m’adresser la parole, de me critiquer si vous jugez nécessaire que je corrige mon comportement, mon discours. Je respecte mes amis pour leur franchise, je fuis louanges et mensonges…. Je vous écoute, je veux comprendre. L’empathie et la sympathie comptent parmi mes meilleurs collaborateurs. La diplomatie reste un terrain de verglas, même en Afrique où les enfants ne connaissent pas les chutes de neige comme chez nous dans les pays du Nord. Soyez certains que l’ambassadeur de l’Allemagne patine avec courage pour défendre les intérêts de mon pays en tant que partenaire du Tchad. Et ainsi, je me bats pour les relations bilatérales et pour les intérêts du Tchad.

Mesdames, Messieurs,

L’Allemagne sort des élections parlementaires, les répercussions des incertitudes dans le monde qui touchent aussi l‘Europe ont provoqué un changement remarquable du paysage politique. L’alternance fait partie de notre culture politique. Le système fédéral en Allemagne rend le calendrier électoral dense. On sort des élections, on se prépare pour les prochaines élections. La politique est confrontée avec la nécessité de dialoguer. Aucun parti serait capable de former un gouvernement sans trouver des partenaires. Les sondages ont commencé ; aurons-nous bientôt une coalition des trois couleurs du drapeau de la Jamaïque ? Le 3 octobre 1990, lors de la réunification de l’Allemagne, je portais un enfant, symbole d’amour et d’espoir. Les 27 ans passés ont donc un visage pour moi, aujourd’hui celui d’une jeune femme radieuse. Ainsi, je garderai le souvenir de l’unité allemande à jamais. Le 3 octobre 2017 s’inscrit aussi dans mon mémoire comme une journée spéciale. Un grand merci à vous tous qui participez à cette fête. Profite de nôtre jardin et du buffet que nous avons l’honneur de vous offrir. Vive le Tchad et vive la coopération Tchado-allemande

Propos recueillis par Eric Mocnga Topona

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article