Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Il est quasi partout difficile d’exercer son métier en tant que journaliste ou blogueur/blogueuse engagée. Les professionnels de la mort sont prêts à tout faire pour taire les journalistes ou blogueurs trop bavards ou trop curieux. Ceci est facile à vérifier cette souffrance dont vivent les hommes et les femmes de la presse ou cet esprit maléfique qui plane devant chaque porte où se trouve un élément d’un média très engagé pour la dénonciation et pour la défense de la liberté de la presse et de l’information. De l’Afrique en passant par l’Asie, le Moyen-Orient, l’Europe, l’Amérique ou autres continents, toutes les conditions semblent réunies pour briser les jambes de beaucoup de médias qui refusent de se soumettre à la dictature des narcotrafiquants, à l’égoïsme rétrograde de certains chefs d’Etat et surtout aux tueurs volontaires formés un peu partout à travers la planète par des organisations djihadistes anti-religieux et divin.

Et c’est bien malheureux que chaque jour qui passe, des mauvaises nouvelles naissent à l’exemple de l’assassinat de la blogueuse maltaise selon la RTBF et ses Agences, survenu hier lundi 16 octobre 2017, amenant les Fédérations européenne et internationale des Journalistes (FEJ et FIJ) à condamner avec la dernière énergie la mort par assassinat Daphne Caruana Galizia, cette journaliste d'Investigation maltaise. Elle était à l'origine de la révélation de plusieurs affaires de corruption à Malte et a été retrouvée morte en début d'après-midi,tuée par une bombe placée sous sa voiture. La sécurité des journalistes doit être considérée comme une priorité dans l’Union européenne. Evoquant une « nouvelle tragique », la Fédérations européenne des Journalistes (FEJ) a présenté ses condoléances aux proches de Daphne Caruana Galizia, 53 ans. « Nous sommes consternés par un autre journaliste tué en Europe. Cet assassinat et ses circonstances doivent faire l'objet d'une enquête. Cela nous rappelle que la sécurité des journalistes doit toujours être considérée comme une priorité dans l'Union européenne », a réagi le président de la fédération européenne Mogens Blicher Bjerregård.

Selon les médias maltais, la journaliste s'était tournée vers la police il y a 2 semaines affirmant faire l'objet de menaces. Dans son dernier texte de blog, publié une heure avant sa mort, Mme Caruana Galizia a répété ses accusations contre M. Schembri, le qualifiant « d'escroc » qui use de son influence au gouvernement pour s'enrichir. « Il y a des escrocs partout où l'on regarde maintenant, la situation est désespérée », concluait-elle. La journaliste enquêtait sur la corruption au plus haut sommet de l'état de Malte, ses révélations avaient d'ailleurs provoqué des législatives anticipées en juin, elle est morte dans l'explosion de sa voiture hier. Des milliers de personnes ont veillé hier soir pour demander toute la lumière sur cette affaire. La FEJ avait déjà dénoncé en février le gel des comptes en banque de la journaliste d'investigation ainsi que les poursuites introduites à son encontre par le ministre de l'Economie et son consultant. Les faits suivaient la révélation par la journaliste que les deux hommes avaient rendu visite à des prostituées durant un déplacement officiel en Allemagne. Mme Caruana Galizia a été chroniqueuse pour plusieurs médias maltais, elle a contribué à mettre en lumière des affaires de corruption dans l'archipel de 430.000 habitants, notamment sur son blog « Running Commentary », très consultés par les Maltais. Lundi en début d'après-midi une puissante explosion a détruit la voiture dans laquelle la journaliste circulait près de son domicile à Bidnija, au nord de Malte, propulsant la carcasse calcinée du véhicule dans un champ voisin.

Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article