Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

 Où va le monde des humains et que deviendra-t-il dans l’avenir ? Aucune personne évidement n’est contre les compagnons des humains comme les chiens, malgré tout on devrait garder ou maintenir chaque être vivant dans le rôle que la nature lui aurait attribué. Malheureusement tel n’est pas le cas. Certaines populations provenant d’autres continents de par leurs cultures ou civilisations ont un regard différent ou largement attribué par défaut à l’égard des animaux qu’ailleurs sous d’autres cieux on ne trouverait  pas assez facilement cette manière de se comporter ou il n’y aurait probablement aucune possibilité à briser les bonnes ou mauvaises normes préétablies par la nature planétaire. Cette histoire racontée par la journaliste Valérie Dupont ne peut certainement avoir lieu qu’en Europe sauf erreur d’analyse, surtout qu’en Italie pour le moment, disons-le de cette manière.

En effet, la journaliste Valérie Dupont a écrit cet article le mardi 17 octobre 2017, publié par la RTBF pour racontant donc l’histoire insolite d’une Italienne qui a obtenu deux jours de congé pour s’occuper de son chien malade. C’est une première dans ce pays où les animaux de compagnie sont rois et cela pourrait devenir un argument de campagne électorale. Cette décision est perçue comme une grande victoire par les animalistes. D’après l’article de Valérie Dupont, dans un pays qui compte plusieurs millions d’animaux de compagnie, la décision n’est pas sans importance à quelques mois des élections. Car Silvio Berlusconi a décidé de lancer une liste animaliste, un mouvement politique qui vise à attirer le vote des défenseurs des animaux et à soutenir la coalition de centre droit que le Cavaliere veut porter à nouveau au pouvoir. Silvio Berlusconi a donc multiplié les photos avec Dudù, son bichon maltais, espérant ainsi séduire les propriétaires des sept millions de chiens et autant de chats que compte l’Italie.

L’ancien Premier ministre n’a donc pas perdu son flair politique, il estime que les Italiens défenseurs des animaux pourraient lui apporter un fameux paquet de voix. D’ailleurs, comme a rapporté la journaliste européenne qui a écrit cette histoire pour le compte de la RTBF, la Ligue pour la défense des animaux a soutenu l’action de cette dame qui s’était absentée deux jours de son travail pour assister son chien malade. Elle a obtenu que ces deux journées soient payées, comme si elle avait soigné un membre de sa propre famille. C'est une victoire pour les animalistes qui soulignent que le Code pénal italien prévoit un an de prison et 10 000 euros d’amende pour qui abandonne son animal ou le laisse dans de grandes souffrances.

La Rédaction

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article