Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Un projet macabre d’attentat visant des hommes politiques français et des lieux de cultes musulmans a été déjoué par les services de la police nationale. Dix suspects ont été interpellés et sont en garde vue. Neuf d’entre eux ont été arrêté le matin et la dixième en début d’après-midi, selon de sources policières. Toutes ces arrestations s’inscrivent dans le cadre d’une enquête menée par la sous-direction de la lutte antiterroriste de la police judiciaire (SDAT) et de la direction générale du renseignement intérieur (DGSI). La chaîne de télévision M6 indique que ces hommes dont l’âge varie entre 17 à 25 ans sont arrêtés en Seine-Saint-Denis et dans les environs de Marseille. L’instigateur principal de ce projet serait un certain Logan N, arrêté le 28 juin à Tarascon dans les Bouches-du-Rhône, et mis en examen pour association de malfaiteurs criminels en relation avec une entreprise terroriste. La découverte de ce projet d’attentat intervient quatre mois seulement après l’arrestation d’un ex-militant d’ultradroite, soupçonné d’avoir projeté un attentat contre des hommes politiques et des mosquées.

Les investigations avaient « mis en lumière un projet d’action violente aux contours imprécis : évocation d’un lieu de culte, d’un homme politique, d’un migrant, d’un trafiquant de stupéfaits. », selon une source judiciaire. Le parquet d’Aix-en- Provence et la section de recherche (SR) de la gendarmerie de Marseille ont voulu traiter localement cette affaire, avant de la confier à la sous-direction antiterroriste. Selon les sources proches de l’enquête, parmi les personnalités politiques visées figurent le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner et Jean-Luc Mélenchon, député de Marseille et ex-candidat à la présidentielle de France Insoumise. Le principal suspect Nisin avait été repéré car il s’avère être l’administrateur d’une page Facebook dédié à l’extrémiste de droite norvégien Arders Behring Breivik, auteur de la tuerie qui a fait 77 morts en Norvège en 2011. Le journal Le Monde indique que son projet était baptisé « OAS », signifiant organisation de l’armée secrète, responsable d’une campagne meurtrière contre l’indépendance de l’Algérie au début des années 1960.

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article