Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Comment interpréter la décision de Donald Trump sur la restriction de visas concernant les ressortissants tchadiens, à partir de l’hétérogénéité des opinions ? Bien qu'inattendue, cette nouvelle inédite par son originalité et son ampleur, vient sonner le glas d'une diplomatie moribonde en panne de projection, doublée d'une gouvernance antipathique qui a fait de notre beau pays, un endroit où, beaucoup de personnes n'aimeraient pas y vivre. Un pays dont les divisions internes sont perceptibles à vue d'œil, et l'inégalité sociale devenant de fait, le baromètre permettant de mesurer le réel impact de cette politique d'exclusion qui fait la part belle au clientélisme et autres prostitutions politiques. Pour y survivre dans cette jungle, il est plus qu'indispensable, d'avoir la carte du parti au pouvoir ou d'y être apparenté sinon, on devient une sorte de parias qui subit les affres de l'innommable injustice sociale érigée en mode de fonctionnement de l'appareil étatique ou du moins, de ce qu'il en reste. Les Tchadiens sont réifiés, chosifiés par ce régime, ils sont vidés de leurs substances à tel point qu'ils perdent de vue l'essentiel. Ils acceptent même l'inacceptable dans une expectative déconcertante, sans jamais rien dire.

 

Aujourd’hui quand on voit les différentes réactions de nos concitoyens sur la décision de Trump, je ne peux m'empêcher d'esquisser un sourire narquois. (Toi qui accepte depuis des nombreuses années que ton gouvernement, te dénie même, tes droits les plus élémentaires, comment peux-tu t'insurger de la décision d'un pays souverain et démocratique qui, prend en son âme et conscience une position qui peut être interrogée certes, mais qui n'en demeure pas moins légitime ?) Cette décision est certes, englobante dans la mesure où, elle met tous les tchadiens sans distinction dans le même sac, alors que les vrais coupables sont le Président et son système mafieux et sanguinaire qui terrorisent le peuple tchadien depuis longtemps. Vu de ce côté, c'est injuste, puisse que les pauvres citoyens payent pour quelque chose dont ils ne sont pas coupables. Mais peut-être payent-ils, le prix de leur silence coupable ? Que ce soit l'une ou l'autre hypothèse, ils trinquent qu'à même. La seule possibilité que l'indignation du gouvernement tchadien via son porte-parole soit entendue ; c'est d'opposer la légitimité du peuple à celle de la décision de l'administration américaine, or le peuple tchadien dans sa grande majorité, n'a donné aucune légitimité à ce régime. Pire, il ne se reconnaît même pas dans ces énergumènes qui le gouvernent. Ils se sont imposés par la force en bidouillant systématiquement les différentes élections. Aujourd’hui, il est clairement impossible d'avoir un consensus ou une unanimité des opinions, dans ce qui semble être, un camouflet voire un désaveu de l'administration Trump pour ce régime finissant. Tenter de le faire serait un exercice fastidieux et même impopulaire de par la disparité des réactions sur ce sujet.

 

Les opinions sont multiples diverses et variées, excluant tout alignement sur la question qui, aurait pu être possible, si les fondements de ce régime étaient sains c'est-à-dire démocratique. Mais tel n'est pas le cas, du coup, à part les thuriféraires du régime qui s'alignent dans leurs condamnations, la majorité des tchadiens ne se sent pas concernée même si cette décision l'impacte d’une certaine manière. Pour les démocraties occidentales, un régime qui, par manque de volonté de bien faire, affame son peuple, le paupérise et le condamne à la damnation, ne vaut pas plus qu'un terroriste. Un chaos savamment organisé et entretenu par le régime, ne peut être perçu et considéré comme étant anachronique et extrêmement incendiaire pour la cohésion sociale, faisant naître des inimitiés entre les différentes communautés et poussant certains esprits fragiles et excédés par la monarchisation du pays, à épouser des idéaux belliqueux voire bellicistes, pour en découdre. C’est pourquoi, quand on gère des êtres humains, il faut avoir constamment à l'esprit que l'excès des humiliations peut se retourner contre vous, et chercher à éviter cela en usant de l'éthique dans l'équité et non en gravant l'iniquité dans le marbre, comme c'est le cas au Tchad. Toute injustice crée des révoltés capables du pire.... En ce qui nous concerne, la décision de l'administration Trump vient à point nommé, il faut nécessairement dans ce pays un électrochoc, susceptible de nous amener à une introspection profonde et à un indispensable changement de paradigme.

Tahirou Hisseine Dagga

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article