Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Une source au sein de l’état-major de l’armée ivoirienne a annoncé mercredi à l’AFP, la découverte d’une importante cache d’armes à Abidjan, la capitale économique de la Cote d’Ivoire, alors que ces derniers mois le pays est régulièrement confronté à de mutineries des militaires mécontents et des braquages récurrentes. Cet arsenal militaire dont l’armée ivoirienne a saisi dans un gymnase désaffecté du quartier populaire d’Attiécoubé, est constitué de deux lance-roquettes RPG, des kalachnikovs, des fusils-mitrailleurs, des munitions et des explosifs en quantité. Les soldats ont aussi découvert du matériel de communication, des fausses plaques minéralogiques de véhicules administratifs et militaires et « au moins 300 treillis ». « C’est vraiment un arsenal », a affirmé la source de l’état-major de l’armée. Ce n’est pas tout car des badges estampillés « Mouvement guerrier pour la dignité et la justice en Côte d’Ivoire », font partie de cette cache d’armes retrouvée.

 

Au cours de cette opération de saisie, quatre personnes ont été interpellées et une enquête a été ouverte pour tenter de savoir d’où viennent ces armes. Depuis trois mois, des commissariats de police et de postes de gendarmerie ont fait l’objet d’une série de braquages souvent accompagnés de vols d’armes. L’attaque la plus récente s’est produite mardi au commissariat d’Abobo où  des hommes armés ont pris la fuite sans être inquiétés en emportant avec eux des armes de guerre. Faut-il trouver un lien entre les braquages à répétition et la série d’évasions de prisonniers ces derniers mois ? La situation inquiète les autorités ivoiriennes qui se tournent vers les proches de l’ancien président Gbagbo qu’elles accusent de vouloir déstabiliser le pays.  

Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article