Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Attention, déontologie et éthique journalisme oblige ! Certes, on peut bien comprendre cette blogueuse qui fut condamnée par la Cour fédérale de Melbourne qui avait jugé que Belle Gibson avait trompé l’opinion nationale et internationale en faisant croire qu’elle avait réussi à guérir d’un cancer imaginaire... Aussi, il faut faire attention, car soutenir une personne qu’on ne connait pas assez, même si elle est dans la profession de l’information, c’est presque imprudent. En effet, en tant qu’acteur et vecteur de l’information, nous ne devons que véhiculer que des nouvelles crédibles et justes, surtout correctes. Que cherche le peuple et que cherchent les populations de la terre toute entière ? Ce n’est certainement pas à un journaliste de répondre à des telles questions. Malgré tout, un ou une journaliste et un ou une blogueuse n’ont que comme credo l’information et rien que l’information. Il n' y a  pas d’autres alternatives.

Mais à chaque sa sauce !  Dans une publication qui ne date que du vendredi 29 septembre 2017, Belga News eut publié l’information selon laquelle une blogueuse australienne qui avait prétendu à tort avoir souffert d'un cancer du cerveau et s'en être sortie grâce aux thérapies naturelles a été condamnée jeudi à l'équivalent de 275 000 euros d'amende. La jeune fille de 25 ans était devenue célèbre grâce au récit de sa lutte victorieuse contre un cancer du cerveau par des méthodes alternatives comme la médecine ayurvédique ou un régime sans gluten et sucre raffiné. Elle en avait publié un livre et une application pour smartphones. Selon Belga News, dont l’article a été publié par la RTBF, la blogueuse avait aussi menti, par exemple, en promettant de verser une semaine de ses revenus à la famille d'un enfant atteint d'une tumeur au cerveau. La Cour fédérale de Melbourne a donc jugé que Belle Gibson avait trompé l'opinion et l'a condamnée à une amende de 410 000 dollars australiens. C'est à peu près le montant estimé de ses revenus (environ 420 000 dollars australiens) de son livre et de ses activités sur les réseaux sociaux. Belga News ajoute qu’en 2015, elle avait avoué dans un magazine australien avoir tout inventé et n'avoir jamais été malade. Suite à ces révélations, les autorités australiennes ont ouvert une enquête et il est également apparu qu'elle n'avait pas fait de dons comme promis à des organisations de bienfaisance.La Rédaction 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article