Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Les relations diplomatiques entre le Tchad et le Qatar se compliquent encore davantage, car après avoir rappelé jeudi 8 juin son ambassadeur au Qatar pour consultation suite à la crise qui l’a opposé aux pays membres de la coalition contre le terrorisme, par un communique de presse daté du 23 décembre 2017, signé par Hissein Brahim Taha, ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et de la coopération internationale, le gouvernement tchadien a décidé la fermeture de l’Ambassade de l’Etat de Qatar et le départ de l’ambassadeur et du personnel diplomatique du territoire national. Le communiqué indique par ailleurs qu’un délai de dix (10) jours leur a été accordé pour quitter le pays. Le Tchad accuse le Qatar d’implication continue dans les tentatives de déstabilisation de son territoire à partir de la Libye. Il y a moins d’une semaine, des violents combats ont opposé l’armée et une fraction rebelle aux confins nord du pays. Le ministre Hissein Brahim Taha évoque clairement cette attaque sur les antennes de RFI : « L’attaque du nord du Tchad est grave parce qu’il y a eu mort d’hommes, plusieurs de nos éléments ont été tués par des éléments armés », dit-il,  « Nous pensons qu’il est possible que le Qatar dans son action actuelle soutienne ces groupes qui ont attaqué dans le nord du Tchad » a-t-il ajouté.

Le chef du groupe rebelle Union des forces de la résistance (UFR), Youssouf Hamid répond que son organisation n’est pas à l’origine de l’attaque du nord en question et dément tout soutien du Qatar à son mouvement : « l’UFR dément catégoriquement les accusations du gouvernement tchadien. Nous n’avons rien reçu du Qatar, pas un seul centime, pas un petit matériel, rien du tout. Le Qatar héberge notre président M. Erdemi mais à part cela, il n’y a rien, M. Erdemi n’a pas des relations avec les autorités Qataries. Il faut rappeler que M. Erdimi était au Qatar sur la demande du Soudan et du Tchad. Donc les accusations de Deby et son gouvernement sont fausses ». Il poursuit : « M. Deby n’a pas le courage d’assumer directement devant son peuple et l’opinion internationale, son marché obscur avec les Emirats et l’Arabie Saoudite pour rompre les relations diplomatiques avec le Qatar. Aussi, il cherche des arguments fallacieux pour justifier sa décision irresponsable. D’un autre côté, nous considérons que tous ces pays sont pour nous des pays amis et il ne nous appartient pas de nous immiscer dans leurs affaires internes », a-t-il commenté.  Le communiqué de presse précise par ailleurs que la mission diplomatique du Tchad à Doha sera  également fermée et le personnel diplomatique rapatrié. Le Tchad appelle le Qatar à cesser toute action pouvant porter atteinte à sa sécurité ainsi que celle des pays du Bassin du Lac Tchad et du Sahel afin de sauvegarder la stabilité dans la région. Moussa T. Yowanga

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article