Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

De quoi est-il mort ? S’agit-il d’un assassinat politique ou naturellement criminel ? S’agit-il d’un suicide volontaire ou forcé ? S’il est pour l’instant difficile à quiconque de trouver des solutions correctes à un assassinat avant qu’une enquête policière soit diligentée, certainement le monde saura un jour les causes exactes Du décès de cet ambassadeur de Russie au Soudan, Mirgayas Shirinshy  qui a été retrouvé mort selon l’Agence France Presse(AFP) le mercredi 23 août 2017 dans  la piscine de sa résidence à Khartoum, ont indiqué des responsables soudanais en écartant dans l'immédiat la piste criminelle.Selon l’AFP, « L'ambassadeur russe est mort ce soir dans sa résidence » dans la capitale soudanaise, a affirmé le ministère des Affaires étrangères soudanais dans un communiqué, sans préciser les causes du décès du diplomate, né en 1954.Le porte-parole de la police, Omar al-Mokhtar, a déclaré à l'AFP que le diplomate avait « été retrouvé mort dans la piscine de la résidence en début de soirée ».« Selon les investigations préliminaires, il est décédé de mort naturelle », a-t-il ajouté sans autres précisions. Un autre haut responsable de la police soudanaise a lui aussi indiqué que, selon les premiers éléments de l'enquête, la piste criminelle était écartée.

L’AFP révèle aussi que « « L'ambassadeur russe est mort alors qu'il nageait dans la piscine chez lui », a-t-il dit sous le couvert de l'anonymat.La police et les représentants de l'ambassade de Russie ont transporté son corps à la morgue, a poursuivi le responsable.Moscou a confirmé la mort de son diplomate dans un communiqué des Affaires étrangères publié par l'agence RIA Novosti.« Nous annonçons avec peine la mort de l'ambassadeur Shirinsky à Khartoum », a indiqué le ministère, en affirmant qu'il donnerait « des détails sur les circonstances de sa mort dès la réception d'informations du personnel diplomatique à l'ambassade à Khartoum ».L’AFP décrit un peu le parcours de Mirgayas Shirinsky, qui parlait l'arabe et l'anglais, avait été nommé ambassadeur au Soudan en décembre 2013. Il avait auparavant servi comme ambassadeur au Rwanda de 2006 à 2013.La Rédaction 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article